Ouvrir le menu principal

Max Johann Sigismund Schultze

anatomiste et phycologue (1825–1874)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Schultze.

Max Johann Sigismund Schultze (25 mars 182516 janvier 1874 à Bonn) est un biologiste allemand spécialisé dans l'étude de l'anatomie des micro-organismes. Il est plus particulièrement connu pour ses travaux sur la théorie cellulaire. Il a synthétisé les travaux de Félix Dujardin (1801-1860) et ceux de Hugo von Mohl (1805-1872) au sein d'une théorie définissant le Protoplasme[1] comme élément fondamental de la cellule. Il a avec son travail fait avancer la méthode de la recherche scientifique.

BiographieModifier

Alors que son père est médecin et professeur d'anatomie et de physiologie à Fribourg puis à Greifswald à partir de 1830, il commence ses études de médecine en 1845 à l’université de Greifswald où il suit notamment les cours de Johannes Peter Müller (1801-1858). Après un emploi à l'institut de Greiswald, il travaille à l'université Martin-Luther de Halle-Wittenberg et l'université de Bonn à partir de 1854.

En 1865, il participe entre autres aux éditions de la revue Archiv für mikroskopische Anatomie.

Liste partielle des publicationsModifier

  • Beiträge zur Naturgeschichte der Turbellarien (1851)
  • Uber den Organismus der Polythalamien (1854)
  • Beiträge zur Kenntnis der Landplanarien (1857)
  • Zur Kenntnis der elektrischen Organe der Fische (1858)
  • Ein heizbarer Objecttisch und seine Verwendung bei Untersuchungen des Blutes[2] (1865, dans lequel on trouve la première descriptions des Thrombocyte)
  • Zur Anatomie und Physiologie der Retina (1866)

Notes et référencesModifier

  1. Das Protoplasma der Rhizopoden und der Pflanzenzellen; ein Beiträg zur Theorie der Zelle, 1863.
  2. Schultze M. Ein heizbarer Objecttisch und seine Verwendung bei Untersuchungen des Blutes. Arch Mikrosc Anat 1865;1:1-42.

Voir aussiModifier