Ouvrir le menu principal

Maurice Charretier

personnalité politique française

BiographieModifier

Avocat de profession, il est élu maire de la ville de Carpentras dans le Vaucluse en 1965, fonction qu'il conserve jusqu'à sa mort.

En mars 1978, il est élu député UDF de la 3e circonscription de Vaucluse[1]. Il est alors membre du Parti républicain, l'une des composantes de l'UDF.

Le , il devient ministre du Commerce et de l'Artisanat du gouvernement Raymond Barre alors en place. Il est remplacé au Parlement par sa suppléante Marie-Madeleine Signouret à compter du 5 août suivant. Il perd cette fonction à la suite de la démission du Premier ministre et de son gouvernement après l'élection de François Mitterrand en mai 1981.

Le , il est de nouveau élu député UDF de Vaucluse. Il occupe cette fonction jusqu'au , date à laquelle, il est élu sénateur. Il devient alors membre de la commission des lois constitutionnelles, de la législation, du suffrage universel, du règlement et d'administration générale, ainsi qu'un membre du groupe de l'Union des républicains et des indépendants[2].

Fonctions et mandatsModifier

Fonctions ministériellesModifier

Mandats parlementairesModifier

Mandats locauxModifier

HommageModifier

Une place à Carpentras porte son nom, ainsi qu'un prix de course de chevaux.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier