Ouvrir le menu principal

La symphonie « Mathis le peintre » (Mathis der Maler) de Paul Hindemith a été composée à partir de son opéra homonyme basé sur l'œuvre du peintre Matthias Grünewald, auteur du retable d'Issenheim. Chacun des trois mouvements porte le titre d'un panneau du retable. Elle fut créée le par l'Orchestre philharmonique de Berlin dirigé par Wilhelm Furtwängler à Berlin.

Analyse de l'œuvreModifier

  1. Concert d'anges (Engelkonzert)
  2. Mise au tombeau (Grablegung)
  3. Tentation de saint Antoine (Versuchung des heiligen Antonius)

Durée : 25-26 minutes

InstrumentationModifier

Instrumentation de Mathis le peintre
Bois
2 flûtes, 2 hautbois, 2 clarinettes, 2 bassons
Cuivres
4 cors, 2 trompettes,
3 trombones, 1 tuba
Percussions
timbales, batterie
Cordes
premiers violons, seconds violons,
altos, violoncelles, contrebasses

SourceModifier

  • François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », (1re éd. 1986), 896 p. (ISBN 2-213-01638-0), p. 355