Ouvrir le menu principal

Mathieu Riboulet

écrivain et réalisateur français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Riboulet.
Mathieu Riboulet
Mathieu riboulet - Le Corps des Anges.jpg
Mathieu Riboulet dans Le Corps des anges en 2016.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 57 ans)
BordeauxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales

Mathieu Riboulet, né en Île-de-France le et mort à Bordeaux le [1], est un écrivain, acteur, scénariste et réalisateur français.

Sommaire

BiographieModifier

Fils de l'architecte Pierre Riboulet[2], Mathieu Riboulet, né en région parisienne, fait des études de cinéma et de lettres modernes à l'université Paris III.

Il réalise plusieurs films en autoproduction, dans le cadre de la société Spy Films fondée dans les années 1980[3], avant de se consacrer à l'écriture.

Les personnages principaux de Quelqu'un s'approche, du roman Le Corps des anges et de L'Amant des morts sont de jeunes gens attirés par les hommes. Pour ce dernier roman, qui traite plus particulièrement du sida, il reçoit en 2008 un prix de la SGDL (Société des gens de lettres) et, l'année suivante, le prix de l’Estuaire[2].

En novembre 2012, son roman Les Œuvres de miséricorde est récompensé par le prix Décembre[4].

Il meurt des suites d'un cancer, à l'âge de 57 ans[2].

Prix et distinctionModifier

ŒuvreModifier

  • Un sentiment océanique, Maurice Nadeau, 1996
  • Mère Biscuit, Maurice Nadeau, 1999
  • Quelqu'un s'approche, Maurice Nadeau, 2000 (rééd. Verdier/poche, 2016, avec une postface de Martin Hervé)
  • Le Regard de la source, Maurice Nadeau, 2003
  • Les Âmes inachevées, éditions Gallimard, coll. « Haute enfance », 2004
  • Le Corps des anges, Gallimard, coll. « Blanche », 2005
  • Deux larmes dans un peu d'eau, Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 2006[5]
  • L'Amant des morts, Verdier, 2008[6] Prix Thyde Monnier de la SGDL 2008[7].
    Prix de l’Estuaire 2009[7].
  • Avec Bastien, Verdier, 2010[8]
  • Les Œuvres de miséricorde, Verdier, août 2012[9] Prix Décembre 2012[7].
  • À la lecture, Grasset, 2014 (écrit en collaboration avec Véronique Aubouy)
  • Prendre dates. Paris, 6 janvier - 14 janvier 2015, Verdier, 2015 (écrit en collaboration avec Patrick Boucheron)
  • Lisières du corps, Verdier, 2015
  • Entre les deux il n’y a rien, Verdier, 2015
  • Or, il parlait du sanctuaire de son corps, Les Inaperçus, 2016

FilmographieModifier

ActeurModifier

ScénaristeModifier

Notes et référencesModifier

  1. AFP, « Mort de l'écrivain Mathieu Riboulet », Libération,‎ (lire en ligne)
  2. a b et c Nadège Pothier, « RIP. Mathieu Riboulet, écrivain et réalisateur, est mort (1960-2018) », sur Profession Spectacle,
  3. « Avec Mathieu Riboulet », entretien avec Isabelle Zribi, Cahiers du cinéma, no 662, décembre 2010, p. 60.
  4. « Mathieu Riboulet gagne le prix Décembre » dans Le Figaro du 8 novembre 2012.
  5. Benoît Legemble, « Deux larmes dans un peu d'eau », Le Matricule des Anges, no 78,‎ (lire en ligne).
  6. Thierry Guichard, « L' Amant des morts », Le Matricule des Anges, no 97,‎ (lire en ligne).
  7. a b et c Fiche de Mathieu Riboulet sur le site des éditions Verdier.
  8. Étienne Bergeron, « Investir le « vide » pornographique. Le fantasme de l’arrière-image dans Avec Bastien de Mathieu Riboulet », Postures, no 23,‎ (lire en ligne).
  9. Martin Hervé, « la Chair et le signe / Les oeuvres de Miséricorde de Mathieu Riboulet, Éditions Verdier, 160 p. », Spirale, no 245,‎ , p. 86-87 (lire en ligne).

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier