Material y Construcciones S.A.

La société Material y Construcciones S.A. ou MACOSA voit le jour en 1947 par fusion de la Compañia Devis de Valence et de la Sociedad Material para Ferrocarriles y Construcciones S.A. de Barcelone

Dernières locomotives à vapeurModifier

L'activité de construction du matériel moteur se poursuit dans l'ancienne usine Devis de Valence. Au cours des années 1950, la firme sortira quelques machines Engerth pour le Ponferrada-Villablino, et surtout des Mikado unifiées pour la Renfe, les premières à partir de pièces fournies par les usines britanniques. La dernière machine à vapeur fabriquée par la société porte le numéro de construction 167 de 1958.

Changement de dénomination et rachatModifier

En 1990, l'entreprise prend la dénomination de Mediterranea de Industrias del Ferrocarril, S.A. ou Meinfesa. Peu après, l'entreprise reçoit une grosse commande de la Renfe portant sur la reconstruction d'une partie de la série 319.0. Alstom, qui vient de fusionner avec le britannique GEC, cherche alors à étendre ses activités dans la péninsule ibérique. Vers 1993, il rachète Meinfesa. L'usine est ensuite vendue à Vossloh, puis Stadler Rail.