Ouvrir le menu principal

Masayuki Kukan Hisataka

Karaté Koshiki
Hisataka Masayuki
Masayuki Kukan Hisataka, Gəray Ramazan.jpg
Biographie
Naissance
Nom dans la langue maternelle
久高正之Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Maître
Kōri Hisataka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Masayuki Kukan Hisataka (久 高 正 之) né le en Mongolie est un maitre d'arts martiaux. Son père est maître Kōri Hisataka (en), le fondateur du karaté Shorinjiryu kenkokan. Il est le fondateur du Karaté Contact Koshiki, qui est un système de compétition de karaté full-contact.

Sommaire

BiographieModifier

Il est un descendant de Seiwa et fils du fondateur du style Shorinjiryu Kenkokan, Kori Hisataka. Il commence sa formation en judo et karaté à l'âge de trois ans et obtient une 1re dan dans les deux disciplines à l'âge de 13 ans[1].

Il remporte le All-Japan Open Championship Karatedo en 1961 et 1962 et le Championnat Kenkokan Shorinjiryu de 1958 à 1962[2]. Il est diplômé de Université Nihon, par la suite il obtient sa 4e dan en judo et sa 5e dan en karaté.

En 1964, sous l'invitation spéciale du gouvernement japonais, son père est chargé d'introduire le Shorinjiryu kenkokan aux États-Unis. Il envoie alors plusieurs de ses meilleurs étudiants, dont son fils Shihan Masayuki Kukan Hisataka, ouvrir des écoles de karaté Shorinjiryu kenkokan à New York, à Baltimore et à Montréal. Hisataka représente le Shorinryu kenkokan à New York (1964) et Montréal (1967). Il enseigne le karaté à l'Université Columbia, Université d'État de New York, Université McGill, Collège Loyola (Montréal), l'École nationale de théâtre du Canada et le siège social canadien de Shorinjiryu Kenkokan, le dojo Ken Nin Kai à Toronto[3].

En 1978, il est invité à participer à la première délégation d'arts martiaux (judo, kendo, aikido et karaté) en Europe, événement sous la direction de Shigeyoshi Matsumae, alors chancelier de l'université Tōkai et président de la Fédération internationale de judo. Lors de cette même année, Masayuki Kukan Hisataka est invité par le gouvernement de l'Union soviétique pour introduire officiellement le karaté au sein de l'URSS[4].

En 1979, Masayuki Kukan Hisataka commence à mettre au point l'équipement Supersafe (système de protection sécuritaire)[5].

Dans les années 1980, Masayuki Kukan Hisataka établit officiellement les règles et le système de compétition du Karaté Contact Koshiki, en utilisant l'équipement Supersafe. Cette même année, il créé la Fédération international de karaté koshiki qu'il nomme WKKF (World Koshiki Karaté Fédération) dont il est nommé président. Toujours en 1980 il organise le premier championnat international de karaté Koshiki. Celui-ci s'est tenu à Tokyo au Yoyogo Gymnasium. Cette compétition a été organisé quinze années d'affilée de 1980 à 2004.

En 1985, Masayuki Kukan Hisataka est invité par le gouvernement chinois, il est le premier représentant officiel japonais à être invité après la Seconde Guerre mondiale. pendant son séjour, il expose son style de karaté à l'université de Pékin ainsi que dans les salles d'arts martiaux à Shanghai et dans le monastère Shaolin.

Après la mort du fondateur Masayoshi Kori Hisataka, so-shihan Masayuki Kukan Hisataka est devenu le directeur du Shorinjiryu kenkokan. À l'heure actuelle Hanshi Hisataka est toujours le directeur mondial du Shorinjiryu kenkokan, il est à ce titre classé 10e dan du Shorinjiryu Kenkokan Karate-Do et 10e dan Karaté Contact Koshiki.

ReprésentantsModifier

Branches internationales du Karaté Koshiki
Pays Réprésentant Niveau
Japon Masayuki Hisataka 10e dan
Masamitsu Kudaka 8e dan
Masaki Enomoto 6e dan
Suisse Mamadou Diallo 8e dan
Australie Nigel Mcreaddie 8e dan
Allemagne Alasanne Maiga 7e dan
Canada Paul Jackman 7e dan
Australie Nick King 7e dan
Andrey Riley 6e dan
Russie Baranov Vadim 6e dan
Algérie Dekkar Ayad 6e dan
France Mohamed Belalia 4e dan
Maroc Mohamed El Yosfi 3e dan

Le Shorinjiryu Kenkokan Karate Do est représenté dans le monde entier par ses branches internationales directement affiliées à la Shorinjiryu Kenkokan Karate Hombu Dojo au Japon [réf. nécessaire]

Branches internationales du Shorinjiryu Kenkokan Karate Do
Pays Réprésentant Niveau
Japon Masayuki Hisataka 10e dan
Hiroshi Hisataka 8e dan
Masamitsu Kudaka 8e dan
Masaki Enomoto 6e dan
Suisse Mamadou Diallo 8e dan
Australie Scott Brown 6e dan
États-Unis Martinez Mega 6e dan
Canada Luc Gilbert 6e dan
Allemagne Olaf Lotze 6e dan
Nouvelle-Zélande Shaun O'Leary 5e dan
Venezuela Kunio Tanabe 8e dan
Espagne Luis Peres Santiago 5e dan

D'autres branches comprennent Hong Kong, Inde, Espagne, Royaume-Uni, Pays-Bas, la France et la Russie. Il n'y a pas d'écoles descendants du Shorinjiryu Kenkokan enregistrées au Kenkokan Siège Karatedo Shorinjiryu au Japon, ou le site officiel [réf. nécessaire].

Livre de Masayuki Kukan HisatakaModifier

Masayuki Kukan Hisataka a écrit deux livres sur Shorinjiryu Karaté : Scientific Karatedo (publié en 1976) et Essential Shorinjiryu Karatedo (publié en 1994). Le Karaté Koshiki, publié uniquement en français, met l'accent sur la formation et les règles du style Koshiki et d'autres aspects techniques.

  • (en) Scientific Karatedo, Japon Publications, Inc, (ISBN 0-87040-362-1)
  • (en) Masayuki Kukan Hisataka, Essential Shorinjiryu Karatedo, , 224 p. (ISBN 978-0804819534)

Notes et référencesModifier

  1. « Masayuki Kukan Hisataka », sur dekkarayad.e-monsite.com (consulté le 5 avril 2017).
  2. (en) « Hanshi Masayuki Kukan Hisataka », sur shorinjiryu.com.au.
  3. « Sô Shihan Masayuki Kuhan Hisataka : ( 9e dan ) Fils du fondateur », sur karate laurentides, karate laurentides (consulté le 5 avril 2017).
  4. (en-US) « So Shihan Masayuki Hisataka », sur www.i-budo.com (consulté le 5 avril 2017).
  5. (en) Peter Lerk, « Equipment », sur www.koshiki.nl (consulté le 5 avril 2017).

Lien externeModifier

Sur les autres projets Wikimedia :