Ouvrir le menu principal

Mary Robinette Kowal

Mary Robinette Kowal
Description de cette image, également commentée ci-après
Mary Robinette Kowal en 2008
Naissance (50 ans)
Raleigh, Caroline du Nord, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Série Jane Ellsworth
  • Série Lady Astronaut

Mary Robinette Kowal, née le à Raleigh en Caroline du Nord[1], est une marionnettiste et une romancière et nouvelliste américaine de science-fiction et de fantasy.

BiographieModifier

Mary Robinette Kowal est née le à Raleigh en Caroline du Nord. Sa mère travaillait dans le management de l'art et son père était programmeur[2]. Ils lui ont donné pour prénoms ceux de ses deux grand-mères[3]. Elle a étudié les arts à la East Carolina University. Elle a appris le métier de marionnettiste à Atlanta, au Center for Puppetry Arts. Mary Robinette Kowal a exercé la profession de marionnettiste pendant près de vingt-cinq ans, pour des émissions de télévision comme Sesame Street et Bienvenue à Lazy Town, dans des écoles primaires, à Broadway...[4] Elle a notamment travaillé pour The Jim Henson Company.

Durant une répétition de La Petite boutique des horreurs, elle s'est cassée le poignet, ce qui l'a empêché de retourner à sa profession pendant deux années. Elle a en profité pour se mettre à écrire un feuilleton à l'intention de son frère, qui habitait en Chine avec ses enfants[5]. En tant que marionnettiste, elle a été honorée de deux prix d'excellence remis par la UNIMA-USA.

Parallèlement à sa carrière de marionnettiste et d'auteure, elle a également prêté sa voix à des livres audio, pour les maisons d'édition Subterranean Press et Brilliance Audio[6].

Œuvre littéraireModifier

Pour Mary Robinette Kowal, écrire de la science-fiction et de la fantasy relève d'un « acte politique ». Dans son processus d'écriture, elle met à jour un tableur où elle indique des caractéristiques des personnages comme leur genre, leur couleur de peau ou leur orientation sexuelle[7].

Parmi ses écrivains préférés, elle cite Guy Gavriel Kay, Nancy Kress, Brandon Sanderson, Steven Brust, Ellen Kushner et Paolo Bacigalupi (pour son roman La Fille automate)[8].

Son roman The Calculating Stars a été couronné par plusieurs prix en 2019: prix Hugo, prix Nebula et prix Locus[9].

Vie privéeModifier

Son mari, Robert, est ingénieur du son et producteur de vin[6]. En 2012, ils ont quitté Portland pour s'installer dans le quartier de Ukrainian Village, à Chicago[10].

ŒuvresModifier

Série Jane EllsworthModifier

  1. (en) Shades of Milk and Honey, 2010
  2. (en) Glamour in Glass, 2012
  3. (en) Without a Summer, 2013
  4. (en) Valour and Vanity, 2014
  5. (en) Of Noble Family, 2015

Série Lady AstronautModifier

  1. (en) The Calculating Stars, 2018
  2. (en) The Fated Sky, 2018

Romans indépendantsModifier

  • (en) Forest of Memory, 2016
  • (en) Ghost Talkers, 2016

Recueils de nouvellesModifier

  • (en) Scenting the Dark and Other Stories, 2009
  • (en) Word Puppets, 2015

NouvellesModifier

  • (en) Just Right, 2004
  • (en) Rampion, 2004
  • (en) The Shocking Affair of the Dutch Steamship Friesland, 2004
  • (en) Portrait of Ari, 2006
  • (en) Bound Man, 2006
  • (en) Cerbo in Vitra ujo, 2006
  • (en) Locked In, 2006
  • (en) This Little Pig, 2007
  • (en) For Solo Cello, op. 12, 2007
  • (en) Horizontal Rain, 2007
  • (en) Death Comes But Twice, 2007
  • (en) Some Other Day, 2007
  • (en) Tomorrow and Tomorrow, 2007
  • (en) Suspension and Disbelief, 2007
  • (en) Clockwork Chickadee, 2008
  • (en) Scenting the Dark, 2008
  • (en) Waiting for Rain, 2008
  • (en) Chrysalis, 2008
  • (en) Evil Robot Monkey, 2008
  • (en) At the Edge of Dying, 2009
  • (en) Body Language, 2009
  • (en) The Consciousness Problem, 2009
  • (en) First Flight, 2009
  • (en) Ginger Stuyvesant and the Case of the Haunted Nursery, 2009
  • (en) Jaiden’s Weaver, 2009
  • (en) Prayer at Dark River, 2009
  • (en) Ring Road, 2010
  • (en) The Bride Replete, 2010
  • (en) Beyond the Garden Close, 2010
  • (en) Typewriter Triptych, 2010
  • (en) For Want of a Nail, 2010
  • (en) Salt of the Earth, 2010
  • (en) American Changeling, 2010
  • Changement d’itinéraire, 2010 ((en) Changed Itinerary, 2010)
    in volume Légendes ! aux éditions Céléphaïs
  • (en) Birthright, 2010
  • (en) Water to Wine, 2010
  • (en) Kiss Me Twice, 2011
  • (en) Goodhouse Keeping, 2011
  • (en) Weaving Dreams, 2012
  • (en) The Lady Astronaut of Mars, 2012
  • (en) We Interrupt this Broadcast, 2013

RéférencesModifier

  1. (en) « Mary Robinette Kowal - Summary Bibliography » (consulté le 1er juin 2013)
  2. Jenny Williams, « Geeks of Note: Mary Robinette Kowal », Wired,‎ (ISSN 1059-1028, lire en ligne, consulté le 27 août 2019)
  3. (en) « r/books - I'm Mary Robinette Kowal, author of The Lady Astronaut duology, professional puppeteer and audiobook narrator. AMA », sur reddit (consulté le 27 août 2019)
  4. (en-US) Clint Worthington, « Podcast: Interview with Mary Robinette Kowal (Lady Astronaut Series) », sur The Spool, (consulté le 27 août 2019)
  5. (en) David M. Perry, « An Interview With Mary Robinette Kowal », sur Pacific Standard (consulté le 27 août 2019)
  6. a et b (en-US) Mary Robinette Kowal, « Audio Fiction », sur Mary Robinette Kowal (consulté le 27 août 2019)
  7. (en) Ana Marie Cox, « Space the Nation: Mary Robinette Kowal on astronauts, social justice and needing glasses », sur SYFY WIRE, (consulté le 27 août 2019)
  8. « Shelf Awareness for Friday, August 13, 2010 », sur www.shelf-awareness.com (consulté le 27 août 2019)
  9. Pixels, « Le site de fanfictions AO3 récompensé par un Hugo Award, prestigieux prix littéraire », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 27 août 2019)
  10. (en) Laura Pearson, « Inside a puppeteer-novelist’s at-home creative workshop », sur Chicago Reader (consulté le 27 août 2019)

Liens externesModifier