Ouvrir le menu principal

Marvin Angarita

coureur cycliste colombien
Angarita Reyes est un nom espagnol. Le premier nom de famille, paternel, est Angarita ; le second, maternel, souvent omis, est Reyes.
Marvin Angarita
Marvin Orlando Angarita Reyes (Colombia).jpg
Photo officielle de Marvin Angarita dans l'équipe Movistar Team America (saison 2013)
Informations
Nom de naissance
Marvin Orlando Angarita Reyes
Naissance
Nationalité
Spécialité
Équipes amateurs
2009GW Shimano
2010Chaoyang-ESSA-Envía
2011-2015Movistar Team America
2016?
Équipes professionnelles
08.2012-12.2012Movistar (stagiaire)
01.2017-06.2017Bolivia
06.2017-12.2017Bicicletas Strongman
Principales victoires
MaillotColombia.PNG Champion de Colombie de l'omnium 2016

Marvin Orlando Angarita Reyes, né à Barrancabermeja (département de Santander) le , est un coureur cycliste colombien, professionnel entre 2012 et 2017.

BiographieModifier

Les débutsModifier

Il débute dans le club escuela ciudad de Barrancabermeja[1]. En 2007, à tout juste 18 ans, il apparaît sur la scène cycliste nationale colombienne en remportant le titre de meilleur sprinter de la Vuelta del Porvenir junior[2]. Deux ans plus tard, il participe avec la formation GW Shimano à la Vuelta de la Juventud a Colombia, le Tour de Colombie réservé au moins de 23 ans et gagne le classement des étapes volantes[3]. Engagé avec l'équipe Chaoyang – ESSA, antichambre de la formation GW Shimano[4], il récidive en 2010[2],[5]. Quelques semaines auparavant, dans sa ville natale, il dispute la Clásica de Barrancabermeja, épreuve du calendrier national colombien, pour préparer cette Vuelta de la Juventud[1]. Il gagne[6] en s'imposant dans les deux étapes, un contre-la-montre et une course en circuit[7]. C'est une épreuve qu'il avait remporté en 2006, dans la catégorie junior[1]. En octobre, il participe au Clásico RCN. Lors de la 4e étape, il fausse compagnie au peloton, à 500 mètres de la ligne d'arrivée et réussit à conserver quelques mètres d'avance[4].

Année 2011 : l'année de l'éclosionModifier

Marvin Angarita passe professionnel en 2011, dans la nouvelle équipe continentale, filiale de la formation UCI World Tour Movistar. Démontrant sa pointe de vitesse, il s'adjuge six victoires, toutes au sprint.

Tour du VenezuelaModifier

Pour sa première course de l'UCI America Tour[8], il a pour objectif de s'imposer lors d'une étape du Tour du Venezuela[8]. Il surclasse cet objectif en remportant quatre étapes, toutes au sprint. Il gagne la deuxième étape, après avoir pourtant franchi la ligne d'arrivée en troisième position, mais ses prédécesseurs furent disqualifiés pour comportement incorrect lors du sprint final[9]. Il finit deuxième de la cinquième étape, seulement battu lors de l'emballage par Honorio Machado[10]. Sa deuxième victoire, il la remporte dans le second secteur de la huitième étape. Après un contre-la-montre individuel dans le premier secteur où il se classe cinquième[11], la seconde demi-étape est très courte, seulement 65 kilomètres, et très rapide (44,487 km/h), toute tentative d'échappées est vaine et elle se termine au sprint où Angarita règle le peloton[12]. Encore, deuxième de la dixième étape, devancé par Miguel Ubeto[13], il se reprend en gagnant les sprints des deux dernières étapes, qui se déroulent toutes deux sur un circuit urbain[14]. Ce qui lui permet de finir en tête du classement par points[15]. Bien aidé par son coéquipier Fernando Ureña, il remporte sa troisième victoire, lors de la pénultième étape, malgré une chute survenue au sixième des vingt tours à parcourir et le changement de vélo qui s'en suivit[16]. Il devance, pour la deuxième fois consécutivement, l'expérimenté cubano-vénézuélien Gil Cordovés pour s'adjuger sa quatrième et dernière victoire, sur le circuit tracé dans les rues de Caracas où s'achève cette Vuelta[15]. Ses six podiums lui rapporte 42 points au classement de l'UCI America Tour 2011, ce qui le classe 52e à l'issue de la saison[17].

Reste de l'annéeModifier

Au cours de la saison, il dispute plusieurs courses à étapes, du calendrier national colombien, comme la Vuelta a Cundinamarca ou la Vuelta a Antioquia, mais ne réussit pas à décrocher le moindre podium à l'issue d'un sprint[18]. Pourtant début septembre, il remporte le championnat de Colombie sur route, réservé aux moins de 23 ans. Disputé sur le circuit automobile de Tocancipá, la course se termine par un sprint massif gagné par Angarita[19]. Un mois plus tard, il remporte, dans le même ville, la quatrième étape du Clásico RCN 2011. Il anticipe le sprint du peloton, en se dégageant dans la dernière courbe, et conserve deux secondes d'avance[20].

Année 2012 : une relative stagnationModifier

Ses quatre victoires au Tour du Venezuela 2011 ont fait naître quelques attentes. Pourtant il faut attendre le mois de novembre pour voir Marvin Angarita remporter deux victoires, au plus haut niveau. Les mois précédents, souvent placé dans les arrivées au sprint, il ne réussit pas à concrétiser.

Tour du Táchira et Tour d'UruguayModifier

Sa première course de l'UCI America Tour 2012, il la dispute, dès le mois de janvier, au Venezuela. La Vuelta al Táchira est très montagneuse. Il abandonne lors de la dernière étape, alors qu'il se trouvait au matin à près de quatre heures du leader (et futur vainqueur de l'épreuve) Jimmy Briceño.

Le 30 mars, il s'aligne au départ de sa deuxième course de l'UCI America Tour 2012, la 69e Vuelta Ciclista del Uruguay. Il n'arrive pas à décrocher sa première victoire de l'année mais termine cinq fois dans les cinq premiers à l'arrivée d'une étape. Il termine notamment deuxième à l'issue d'un sprint massif, lors de la seconde étape[21].

Détour par la pisteModifier

Le dernier week-end d'avril, il participe avec la ligue de cyclisme du département d'Antioquia à la première manche des sélections pour les Juegos Deportivo Nacionales, qui se déroule au vélodrome Alcides Nieto Patiño de Cali[22]. À cette occasion, il remporte deux médailles d'or, une d'argent et une de bronze. Le vendredi 27, il décroche l'or dans l'épreuve du scratch et termine deuxième de la course aux points[23]. Il prend deux tours d'avance sur le peloton mais Jairo Pérez trouve l'ouverture et s'octroie le troisième tour qui lui permet de devancer Angarita, celui-ci se ressentant d'une chute dans le tour de formation[24]. Le lendemain, il finit troisième du scratch court (sur deux kilomètres seulement) et s'impose dans la course à l'américaine, associé au jeune Eduardo Estrada[23].

Premier succès de l'annéeModifier

Il est au départ du 62e Tour de Colombie (inscrit à l'UCI America Tour) mais malgré plusieurs arrivées au sprint, il ne peut conclure victorieusement, terminant notamment troisième à Palmira, lors de la septième étape[25]. Il ne glane que neuf points lors des trois épreuves de l'UCI America Tour 2012 qu'il dispute, ce qui le classe 248e à la fin de la saison[26].

Malgré sa participation à plusieurs courses du calendrier national colombien[27], il lui faut attendre le mois d'août pour remporter une victoire au sprint (cela sera la seule sur les routes colombiennes, en 2012[27]). Il s'impose dans la dernière étape de la Clásica del Meta. Après avoir travaillé pour défendre le maillot de leader de son coéquipier, Freddy Montaña, il songe à la victoire à seulement trois tours de l'arrivée. Montaña lui permet de passer l'ultime bosse du circuit, sans encombre, puis dans les derniers hectomètres, il se met dans la roue de Jhon Freddy García qu'il dépasse à moins de cent mètres de la ligne[28].

Stagiaire chez Movistar et Clásico RCNModifier

Officiellement stagiaire dans l'équipe UCI World Tour de la Movistar au 1er août[29], il continue de participer néanmoins aux courses au programme de l'équipe continentale. Ainsi, il est au départ de la 52e édition du Clásico RCN. Mais à la différence des deux années précédentes, il ne parvient pas à conclure victorieusement une étape. Son meilleur résultat, il l'obtient à l'arrivée de la cinquième étape à Cali, en terminant troisième[30].

Vuelta al Mundo MayaModifier

Au mois de novembre, lors de la première édition de la Vuelta al Mundo Maya qui se déroule au Guatemala. Il obtient ses deux premiers succès, comptant pour l'UCI America Tour 2013. En effet, il domine ses rivaux dans les rues de la capitale, lors de l'arrivée massive qui termine la dernière étape, disputée en circuit[31]. Et la veille, il avait réussi l'exploit de mener à bien une longue échappée. Parti dans la montée d'un col de troisième catégorie (à 75 km de l'arrivée), il se débarrasse de ses compagnons d'échappée et réussit à obtenir jusqu'à trois minutes d'avance sur le peloton. L'écart se réduit et malgré une chute dans les derniers hectomètres, il garde néanmoins une demi-minute d'avance sur son équipier Byron Guamá, premier du groupe des favoris[32].

Année 2013 : une saison décevanteModifier

L'équipe Movistar paraissant condamnée à la cessation d'activité[33], il dispute, avec son ancienne formation GW Shimano, le Tour du Costa Rica 2012, à la mi-décembre[34]. Mais, à la renaissance de la Movistar Team America, il se voit dans l'obligation d'honorer sa deuxième année de contrat[35].

Il n'obtient aucun résultat probant dans les courses du calendrier national colombien, ne disputant pas le Tour de Colombie[36] ou terminant le Clásico RCN au-delà de la centième place[37]. Il n'augmente pas, non plus, son capital points au classement de l'UCI America Tour 2013 et stagne aux seize points, acquis en novembre 2012[38].

Il faut attendre fin octobre pour voir Marvin Angarita remporter sa première victoire de l'année. Il s'impose dans la cinquième étape du Tour de l'Équateur, à l'issue d'un sprint massif[39]. Trois jours plus tard, il récidive. Il surprend les observateurs en s'imposant dans un contre-la-montre individuel, sur un parcours ondulé[40]. Le dernier jour, il termine troisième du sprint, devancé par son coéquipier Byron Guamá[41].

Palmarès sur routeModifier

Palmarès sur pisteModifier

Championnats panaméricainsModifier

Jeux panaméricainsModifier

  • Lima 2019
    •   Médaillé d'argent de la poursuite par équipes

Jeux d'Amérique centrale et des CaraïbesModifier

  • Barranquilla 2018
    •   Médaillé d'argent de la course aux points
    •   Médaillé de bronze de la poursuite par équipes

Championnats de ColombieModifier

RéférencesModifier

  1. a b et c (es) « Equipo Chaoyang – ESSA, a correr con sus santandereanos en su primer hogar. », sur nuestrociclismo.com (consulté le 22 août 2011)
  2. a et b (es) « Con la energía de Santander, Angarita ganó en Bogotá  », sur nuestrociclismo.com (consulté le 16 août 2011)
  3. (es) « XLII Vuelta a Colombia de la Juventud Sub23 - 7º Etapa Circuito en Neiva », sur sites.google.com (consulté le 16 août 2011)
  4. a et b (es) « Marvin Angarita ganó la cuarta etapa del Clásico RCN », sur www.elespectador.com (consulté le 16 août 2011)
  5. (es) « Gran balance del Chaoyang-ESSA en la Vuelta de la Juventud a Colombia », sur www.revistamundociclistico.com (consulté le 16 août 2011)
  6. (es) « Marvin Angarita, profeta en su tierra », sur www.vanguardia.com, (consulté le 30 avril 2012)
  7. « la Clásica de Barrancabermeja », sur siteducyclisme.net (consulté le 16 août 2011)
  8. a et b (es) « Marvin Angarita en su 1ª carrera UCI », sur www.ciclismototal.net (consulté le 18 août 2011)
  9. (es) « Vuelta a Venezuela: Colombiano Angarita (Movistar) se quedó con la segunda etapa » [archive du ], sur www.pregonradio.com (consulté le 27 août 2011)
  10. (es) « Machado recuperó el liderato », sur www.ciclismototal.net (consulté le 18 août 2011)
  11. (es) « Les différents classements du premier secteur de la huitième étape du Tour du Venezuela 2011 », sur www.edosof.com (consulté le 27 novembre 2012)
  12. (es) « Angarita vence en Barquisimeto », sur www.ciclismototal.net (consulté le 7 septembre 2011)
  13. (es) « Miguel Ubeto gana en Guacara », sur www.ciclismototal.net (consulté le 19 août 2011)
  14. (es) « Les étapes du Tour du Venezuela 2011 », sur www.ciclismototal.net (consulté le 18 août 2011)
  15. a et b (es) « Gutiérrez ganó Vuelta Venezuela en etapa final ganada por colombiano Angarita », sur noticiaaldia.com (consulté le 24 septembre 2011)
  16. (es) « Angarita completó el trío de victorias con la 11ª etapa en Valencia », sur www.movistarteam.com (consulté le 24 septembre 2011)
  17. « Le classement individuel de l'UCI America Tour 2011 », sur www.uciamericatour.com (consulté le 4 décembre 2012)
  18. (es) « Fiche du coureur sur le site officiel de l'équipe Movistar, cf Resultados 2011 », sur www.movistarteam.com (consulté le 4 décembre 2012)
  19. (es) « Les différents classements du championnat de Colombie sur route 2011, cf p.2 », sur docs.google.com (consulté le 2 mai 2013)
  20. (es) « Revista Mundo Ciclistico: Clasico RCN 2011 (Etapa 4) Firavitoba - Tocancipa - Oct 4, écouter le commentaire », sur www.youtube.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  21. (es) « Marvin Angarita rozó la victoria en la segunda etapa de la Vuelta a Uruguay », sur www.noticiascaracol.com (consulté le 7 avril 2012)
  22. (es) « Antioquia dominó el evento el primer clasificatorio de pista a Juegos Nacionales en Cali », sur www.ciclismodecolombia.com (consulté le 30 avril 2012)
  23. a et b (es) « Evento Clasificatorio Juegos Nacionales 2012 - Santiago de Cali », sur docs.google.com (consulté le 30 avril 2012)
  24. (es) « Angarita se colgó el Oro del Scratch », sur www.movistarteam.com (consulté le 30 avril 2012)
  25. (es) « Marvin Angarita de nuevo roza la victoria », sur www.movistarteam.com (consulté le 10 août 2012)
  26. « Le classement individuel de l'UCI America Tour 2012 », sur www.uciamericatour.com (consulté le 4 décembre 2012)
  27. a et b (es) « Fiche du coureur sur le site officiel de l'équipe Movistar, cf Resultados 2012 », sur www.movistarteam.com (consulté le 4 décembre 2012)
  28. (es) « Angarita remata la racha ganadora de Movistar Team en el Meta », sur nuestrociclismo.com (consulté le 6 août 2012)
  29. « Les stagiaires 2012 à la loupe », sur www.velochrono.fr, (consulté le 27 novembre 2012)
  30. (es) « Les différents classements de la cinquième étape du Clásico RCN 2012 », sur docs.google.com (consulté le 26 novembre 2012)
  31. (es) « Angarita, Serna, Mendoza y Montaña en el podio final guatemalteco », sur www.movistarteam.com, (consulté le 2 décembre 2012)
  32. (es) « 1 y 2 para Movistar Team, sumando la quinta victoria en Guatemala », sur www.movistarteam.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  33. (es) « Ciclo Mercado 2013: Movistar deja en libertad a todos sus corredores », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 2 février 2013)
  34. (es) « El equipo GW Shimano -Colombia de nuevo en la Vuelta Costa a Rica », sur nuestrociclismo.com, (consulté le 21 décembre 2012)
  35. (es) « Temporada 2013: ‘Paco’ Colorado regresa al GW Shimano. Marvin Angarita no correrá con el equipo este año », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  36. (es) « Listado de participantes Vuelta a Colombia 2013 » [PDF], sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 30 mars 2018)
  37. (es) « Les différents classements officiels du Clásico RCN 2013 », sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com (consulté le 26 janvier 2014)
  38. « Son classement à l'UCI America Tour 2013 », sur www.uci.html.infostradasports.com (consulté le 26 janvier 2014)
  39. (es) « Vuelta al Ecuador: Marvin Angarita se impuso en Santo Domingo de los Colorados. Freddy Montaña otro día más de líder », sur revistamundociclistico.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  40. (es) « Vuelta Ecuador, Et.7: sorprendió Marvin Angarita », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  41. (es) « Vuelta Ecuador, Et.11: Fredy Montaña, campeón », sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 26 janvier 2014)
  42. (es) « Les résultats du troisième jour de compétition des championnats de Colombie de cyclisme sur piste de 2016, cf le communiqué n° 58 » [PDF], sur www.nuestrociclismo.com, (consulté le 18 août 2017)
  43. (es) « Le rapport officiel de la deuxième session des championnats de Colombie de cyclisme sur piste de 2018, cf le communiqué n° 15 » [PDF], sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com, (consulté le 4 juillet 2018)
  44. (es) « Le rapport officiel de la première journée des championnats de Colombie de cyclisme sur piste de 2019, cf le communiqué n° 8 » [PDF], sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com, (consulté le 5 mai 2019)
  45. (es) « Les résultats du premier jour de compétition des XXI Juegos Deportivos Nacionales, cf le communiqué n° 12 » [PDF], sur www.clasificacionesdelciclismocolombiano.com, (consulté le 18 novembre 2019)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :