Martyrius d'Antioche

patriarche d'Antioche

Martyrius d'Antioche est un évêque grec, patriarche d'Antioche de 459 à 470 ; chacédonien, son patriarcat est dominé par le conflit avec les non chalcédoniens, à la suite du concile de Chalcédoine de 451.

Martyrius
Fonction
Patriarche d'Antioche
-
Acace (d)
Biographie
Décès
Activités
Période d'activité
Ve siècleVoir et modifier les données sur Wikidata

En 471, Pierre le Foulon, prêtre myaphysiste de l'église Saint-Bassa à Chalcédoine, soutenu par le futur empereur Zénon, obtient son expulsion du siège d'Antioche et se fait élire à sa place. Martyrius se rendit à Constantinople où il fut soutenu par le patriarche Gennade : l'empereur Léon Ier ordonna la restauration de Martyrius. Mais le conflit à Antioche était tel que cette restauration n'eut pas lieu et qu'un troisième homme, Julien, chacédonien, fut élu patriarche[1],[2].

On attribue à Martyrius d'Antioche une Vie de Jean Chrysostome, qui est une oraison funèbre prononcée en mémoire de ce dernier ; composée vers 407, elle ne peut être de lui[3],[4],[5].

Références

modifier
  1. (en) « Martyrius (2) », dans William Smith, Henry Wace (dir.), A Dictionary of Christian Biography, Literature, Sects and Doctrines, (lire en ligne), vol. 3., p. 858.
  2. Sévérien Salaville, « L'affaire de l'Hénotique ou le premier schisme byzantin au Ve siècle », Échos d'Orient, t. 18,‎ , p. 255-265 (lire en ligne).
  3. Florent van Ommeslaeghe, « La valeur historique de la Vie de S. Jean Chrysostome attribuée à Martyrius d'Antioche (BHG 871) », Studia Patristica,‎ , p. 478-483
  4. CPG 6517-6518.
  5. Martin Wallraff, Oratio funebris in laudem sancti Iohannis Chrysostomi : epitaffio attribuito a Martirio di Antiochia : BHG 871, CPG 6517. Edizione critica, Spolète, Fondazione Centro italiano di studi sull'Alto Medioevo, coll. « Quaderni della Rivista di bizantinistica », , VIII-212 p..

Liens externes

modifier