Ouvrir le menu principal
Martin Öhman
Description de cette image, également commentée ci-après
Martin Öhman, photographié par Louis Huch (sv)
Nom de naissance Carl Öhman
Naissance
Drapeau de la Suède Suède, Floda (sv)
Décès (à 80 ans)
Drapeau de la Suède Suède, Stockholm
Activité principale artiste lyrique
ténor
Style opéra
Activités annexes professeur de chant, acteur
Lieux d'activité Europe, États-Unis
Années d'activité 1917 – 1942
Élèves Jussi Björling
Martti Talvela
Nicolai Gedda
Lawrence Welk
Erik Sædén (sv)
Conjoint 1920 : Anna Rydberg
1924 : Anna Robenne
1927-1943 : Isobel Ghasal (sv)
1957 : Anna-Lisa Thorsson-Öhman, née Lundberg

Scènes principales

Martin Öhman dans Der Bettelstudent vers 1919.
Metropolitan Opera à New York où Martin Öhman est engagé durant la saison 1924-25.
Le Staatsoper Unter den Linden de Berlin où Öhman officie en qualité de ténor soliste de 1925 à 1931.
Le Kungliga Operan de Stockholm où Martin Öhman est engagé durant la saison 1919-20 puis de 1927 à 1941.

Carl Martin Öhman, né le à Floda församling (sv) dans le Södermanland, et mort le à Stockholm, est un artiste lyrique (ténor wagnérien), acteur et professeur de chant suédois.

Sommaire

BiographieModifier

Formation et étudesModifier

Fils de pasteur, il obtient son baccalauréat en 1905. Il étudie à Stockholm à l'académie royale de musique de Suède et à Milan au conservatoire Giuseppe-Verdi. Il fait ses débuts en 1917 au Grand Théâtre de Göteborg dans Fra Diavolo d'Auber

Carrière internationaleModifier

Au cours des années 1920 à 1930, il s'affiche comme l'un des plus célèbres chanteurs d'opéra suédois. En 1924-25, il est engagé au Metropolitan Opera de New York puis, de 1925 à 1931, au Staatsoper Unter den Linden de Berlin avant de rentrer à Stockholm où, de 1927 à 1941, il officie en qualité de ténor soliste au Kungliga Operan. Ses prestations artistiques le conduisent en outre à Paris, Prague, Vienne, Barcelone, Budapest et Hambourg.

RépertoireModifier

Son répertoire se focalise essentiellement sur les rôles de ténor wagnérien tout en incluant des œuvres de Verdi, Janáček , Saint-Saëns et Leoncavallo.

EnseignementModifier

En qualité de professeur de chant, il forme des élèves tels que Jussi Björling, Martti Talvela, Nicolai Gedda[1], Lawrence Welk et Erik Sædén (sv).

Vie privéeModifier

Quatre épouses jalonnent son parcours matrimonial :

  • 1920 : Anna Rydberg
  • 1924 : Anna Robenne
  • 1927-1943 : Isobel Ghasal (sv), soprano libyenne d'origine perse
  • 1957 : Anna-Lisa Thorsson-Öhman, née Lundberg

DistinctionsModifier

Discographie partielleModifier

FilmographieModifier

Rôles opératiquesModifier

Bourse Martin ÖhmanModifier

Lauréats de la bourse Martin ÖhmanModifier

SourceModifier

(sv) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en suédois intitulé « Martin Öhman (operasångare) » (voir la liste des auteurs).

RéférencesModifier

  1. Andrea Suhm-Binder, Charles B. Mintzer, « Oehman, Carl Martin (Öhman, Oehmann), Swedish tenor, 1887 – 1967 », cantabile – subito « Great Singers of the Past »,‎ 1999-2012 (lire en ligne)
    « To his students belonged the great Finnish bass Martti Talvela and Nicolai Gedda. »

Liens externesModifier