Martín Alonso Pinzón

explorateur espagnol

Martín Alonso Pinzón (vers 1441 à Palos de la Frontera, dans l'actuelle province de Huelva - 1493 à Palos de la Frontera) est un navigateur et explorateur espagnol.

Martín Alonso Pinzón
EstatuaPinzon 2012-05B.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom de naissance
Martín Alonso PinzónVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
COA of family of Pinzon.svg
blason
LaRabida 5 Tumba MartinAlonsoPinzon.jpg
Vue de la sépulture.
Statue représentant Martín Alonso Pinzón à Palos de la Frontera

BiographieModifier

Martín Alonso Pinzón est né dans une famille de riches marins de Palos : les Pinzón. Il navigue en 1488 avec son frère Vicente Yáñez Pinzón à bord d'un navire normand qui aurait été commandé par le capitaine dieppois Jean Cousin. En route vers l'Afrique puis l'archipel des Açores, le navire est drossé par la tempête vers l'Amérique du Sud. Ils auraient alors accosté au Brésil au cap San Rogue.

Les Pinzón louent deux caravelles, La Niña et La Pinta. Vincente devient le commandant de la Niña, tandis que Martin est celui de la Pinta. Un troisième frère, Francisco Martin Pinzón, est le timonier de La Niña. Les deux vaisseaux partent quatre ans plus tard avec un troisième navire, une nef baptisée Santa Maria, à la recherche d'une nouvelle route maritime vers les Indes, sous les ordres de Christophe Colomb.

C'est Martín Pinzón qui suggère à Colomb le changement de cap du qui amène l'expédition, cinq jours plus tard, sur l'île de San Salvador (dans les actuelles Bahamas). Pendant le voyage, Pinzón désobéit à plusieurs reprises aux ordres de Colomb. Le , Pinzón se sépare du reste de la flotte à Cuba dans l'intention de faire des découvertes de son propre chef et de faire fortune. Pinzón rejoint Colomb le , alors que la flotte rentre en Espagne. Au cours du voyage de retour, le 12 février, le navire de Martín Pinzón se détache de nouveau, soit à cause d'une tempête, soit à la suite du désir de son capitaine d'arriver le premier au Portugal. Colomb a accusé par la suite Pinzón de déloyauté. Pinzón arrive au port de Baiona un jour avant que Colomb ne parvienne à Lisbonne (celui-ci accoste le 4 mars). De Baiona, Pinzón rejoint Palos, qu'il atteint finalement le 15 mars, en même temps que Colomb. Il y meurt de fièvre un mois après. Si une syphilis a été évoquée, cette maladie semble peu probable au vu de la brièveté entre la contamination supposée américaine et le décès. Un hommage lui est rendu au Panthéon des marins illustres à San Fernando, près de Cadix.

BibliographieModifier

  • François Angelier, Dictionnaire des Voyageurs et Explorateurs occidentaux, Pygmalion, 2011, p.547-548

Notes et référencesModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :