Martín Almagro Basch

Martín Almagro Basch, né le à Tramacastilla (province de Teruel, Aragon) et mort le à Madrid, est un archéologue et préhistorien espagnol.

Martín Almagro Basch
Image dans Infobox.
Fonction
Professeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
MadridVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Archéologue, professeur, historienVoir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Cuerpo Facultativo de Archiveros, Bibliotecarios y Arqueólogos (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Conflit
Distinctions

Ses travaux les plus représentatifs concernent la Méditerranée, notamment l'art rupestre du bassin méditerranéen de la péninsule Ibérique, les fouilles d'Empúries et des fouilles de sépultures mégalithiques. Il est également le directeur de la mission archéologique espagnole en Nubie envoyée par l'UNESCO. Il participe avec la Phalange espagnole à la Guerre d'Espagne dans le camp nationaliste[1]

Il est le père de l'archéologue Martín Almagro Gorbea.

BiographieModifier

 
Martín Almagro Basch, 1950-1960

PublicationsModifier

  • (es) « Fíbulas de arco visigodas del Museo [Arqueológico de Barcelona] », Memorias de los Museos Arqueológicos Provinciales, vol. IX-X,‎ 1948-49, p. 32-47 (+ 10 planches) (lire en ligne, consulté le 4 mai 2015)
  • (es) « Materiales visigodos del Museo Arqueológico de Barcelona. Las hebillas de cinturón de bronce », Memorias de los Museos Arqueológicos Provinciales, vol. XI-XII,‎ 1950-51, p. 13-23 (+ 6 planches) (lire en ligne, consulté le 4 mai 2015)
  • (fr) " Ampurias - Guide des fouilles et du musée", 1966, 48p. + 27 planches

Notes et référencesModifier

  1. (es) Francisco Gracia Alonso, « Arqueología de la Memoria. Batallones disciplinarios de soldados-trabajadores y tropas del ejército en las excavaciones de Ampurias (1940-1943) », dans Una immensa prisión : Los campos de concentracion y las prisiones durante la guerra civil y el franquismo, C. Molinaro, M. Sala y J. Sobrequés éd., (lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sources et bibliographieModifier

Liens externesModifier