Ouvrir le menu principal

Marlyse Ngo Ndoumbouk
Image illustrative de l’article Marlyse Ngo Ndoumbouk
Ngo Ndoumbouk sous le maillot de la VGA Saint-Maur, 16 mars 2014
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France Assocation Sportive Nancy-Lorraine
Numéro 8
Biographie
Nom Marlyse Bernadett Ngo Ndoumbouk
Nationalité Drapeau : Cameroun Camerounaise
Naissance (34 ans)
Lieu Yaoundé
Taille 1,80 m (5 11)[1]
Période pro. 2006-
Poste Attaquante
Parcours junior
Saisons Club
-Drapeau : Cameroun MINCOF Yaoundé
Parcours amateur
Saisons Club
2000-2006Drapeau : Cameroun MINCOF Yaoundé89 (30)
2007 Drapeau : Cameroun Lorema FC57 (27)
2008 Drapeau : États-Unis FC Indiana11 (0)
2007-2009Drapeau : Cameroun Canon Yaoundé29 (7)
2009-2011Drapeau : Allemagne FF USV Iéna14 (1)
2011-2012Drapeau : Allemagne SC Sand7 (4)
2012-2013Drapeau : France Tours FC6 (7)
2013-2015Drapeau : France VGA Saint-Maur57 (70)
2016-Drapeau : France AS Nancy-Lorraine27 (63)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
2002-Drapeau : Cameroun Cameroun45
1 Matchs de championnat uniquement.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 29 avril 2016

Marlyse Ngo Ndoumbouk, née le 3 janvier 1985 à Yaoundé, est une footballeuse internationale camerounaise. Elle évolue actuellement comme attaquante à Nancy.

BiographieModifier

En clubModifier

Marlyse commence le football à l'âge de 10 ans en compagnie de ses frères aînés sur du bitume. En 2000, elle est repérée par le club du Louves MINCOF Yaoundé, avec lequel elle devient championne du Cameroun, à seulement 15 ans.

Après six saisons, elle rejoint en janvier 2007 les États-Unis. Après quelques matches en prêt au FC Indiana (États-Unis), elle revient au Cameroun, à la section féminine du Canon Yaoundé. Elle y réalise un doublé Coupe-Championnat.

Le 21 juillet 2009, elle s'engage avec le club allemand du FF USV Iéna. « Nous étions », dit-elle,« avec une Guinéenne et une Ghanéenne, les trois seules Noires de toute la ville »[2]. Deux saisons plus tard, le 7 octobre 2011, elle rejoint le SC Sand après avoir rompu son contrat avec le club de Iéna, elle y inscrit 4 buts en 6 matches.

Après un essai au Tours FC au cours de l'hiver, elle y reste finalement. L'équipe est reléguée en DH[3]. Elle est titulaire lors du 1/16 de finale de Coupe de France, perdu 0-6 contre le Paris SG[4]. À l'été 2013, elle rejoint le Val-de-Marne en s'engageant avec la VGA Saint-Maur. Elle a alors un statut de sans-papiers en France. Les dirigeants du club l'engage comme joueuse et éducatrice chez les jeunes, et l'aident à régulariser sa situation[2]. Elle participe à la remontée de l'équipe de première division en 2015 en inscrivant pas moins de 43 buts en 22 rencontres. En janvier 2016, elle signe à l'AS Nancy-Lorraine (D2).

En sélectionModifier

Elle est sélectionnée avec les Lionnes Indomptables du Cameroun, pour la CAN 2006[5], où son pays termine quatrième du tournoi. A sa grande déception, elle n'est pas sélectionnée en équipe camerounaise pour les jeux olympiques de 2012, bien qu'appelée régulièrement en sélection nationale[6].

N'étant plus retenue dans la sélection camerounaise depuis 2012, elle incorpore l'Équipe de France militaire en 2016 et remporte la Coupe du monde militaire féminine avec cette équipe[6]. En 2018, le sélectionneur de l'équipe du Cameroun fait enfin appel à elle, à nouveau, et elle participe à la Coupe d'Afrique des nations féminine de football[7]. Elle est désignée femme de match du premier match du Cameroun dans cette compétition, contre le Mali[8]. En 2019, elle est de nouveau retenue dans la sélection nationale du Cameroun pour la Coupe du monde de football féminin[9].

StatistiquesModifier

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Liste complète des équipes à la Coupe du monde 2019, sur www.fifadata.com
  2. a et b « L'ancienne sans-papiers a trouvé refuge à Saint-Maur », Le Parisien,‎ (lire en ligne)
  3. D2 - Une internationale camerounaise à Tours
  4. Coupe de France 2012-2013 - Seizièmes de finale - Tours (DH)-PSG (D1) 0-6
  5. « 5e CAN féminine: la sélection camerounaise », Radio France internationale,‎ (lire en ligne)
  6. a et b « Marlyse Ngo Ndoumbouk (Nancy) : Il faut tout le temps se surpasser, se dépasser. », Coeursdefoot.fr,‎ (lire en ligne)
  7. « Can Ghana 2018 : la liste des 21 lionnes est connue », Agence Cameroun Presse,‎ (lire en ligne)
  8. « CAN féminine 2018 : Marlyse Ngo Ndoumbouk (ASNL) femme du match pour le Cameroun », Football Addict,‎ (lire en ligne)
  9. « Coupe du monde féminine 2019 : La liste des 23 Lionnes pour la compétition », Africa Top Sports,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier