Markar Melkonian

écrivain américain
Markar Melkonian
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Formation
Activités
Fratrie
Autres informations
A travaillé pour
Site web
Œuvres principales

Markar Melkonian (arménien : Մարգար Մելքոնեան) est un écrivain, professeur et militant arméno-américain, frère de Monte Melkonian et son principal biographe.

BiographieModifier

Markar Melkonian naît à Visalia en Californie. Enfants de Charles et Zabel Melkonian, respectivement ébéniste et institutrice, ils sont quatre frères et sœurs, dont Monte Melkonian[1]. Leur famille, originaire de l'Empire ottoman, s'installe dans les environs de Fresno entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle[2].

Il est diplômé de philosophie à l’Université du Massachusetts à Amherst[3]. Il est enseignant à l'Université d'État de Californie à Northridge au sein du département de philosophie[4].

Il est connu pour avoir retracé la vie de son frère, avec l'aide de la veuve de ce dernier, Séta, dans un livre biographique intitulé My Brother's Road: An American's Fateful Journey to Armenia[5], traduit en français en 2018[6],[7],[8].

PublicationsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Markar Melkonian, My Brother's Road : An American's Fateful Journey to Armenia, I.B.Tauris, (1re éd. 2005), 344 p. (ISBN 978-1-84511-530-2), p. 8
  2. (en) « An Interview with Markar Melkonian, Author of My Brother's Road », Voice of Nor Serount,‎ , p. 36-39 (lire en ligne)
  3. « La route de mon frère », sur editionsthaddee.com
  4. (en) « College of Humanities, Department of Philosophy, Lecturers », sur csun.edu
  5. (en) Angela Amirkhanian, « A Commander, A Hero, A Brother: Chronicling the Plight of UC Berkeley Alumnus, Monte Melkonian », The Armenian Chronicles,‎ (lire en ligne)
  6. Isabelle Kortian, « La vraie vie de Monté racontée par son frère », Nouvelles d'Arménie Magazine, no 249,‎ , p. 74-75 (lire en ligne [PDF])
  7. Oriane Mollaret, « La route de mon frère, Markar Melkonian », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne [PDF])
  8. Tigrane Yégavian, « La route de mon frère », France Arménie,‎ (lire en ligne [PDF])

Liens externesModifier