Ouvrir le menu principal

Force navale du Koweït
(arabe : القوة البحرية الكويتية)
Création depuis 1961
Pays Drapeau du Koweït Koweït
Type Marine de guerre
Effectif 2 200
Fait partie de Forces armées koweïtiennes
Couleurs vert & rouge
Devise الشرف والإخلاص لله والوطن والامير
Honneur et fidélité à Dieu, au pays & a l'émir
Guerres Guerre Iran-Irak
Opération Tempête du désert
Commandant Jassim Al Ansari

La Force navale koweïtienne (arabe : القوة البحرية الكويتية), est la composante maritime des forces armées du Koweït.

Sommaire

OrganisationModifier

Le siège, seule base navale, est situé dans la base navale de Mohammed Al-Ahmad. La Force navale koweïtienne se compose de plus de 2 200 officiers et militaires du rang, dont environ 500 garde-côtes, qui font partie du Département général des Gardes côte sous la Direction de la sécurité des frontières du ministère koweïtien de l'Intérieur.

La marine koweïtienne comprend une unité des forces spéciales, les commandos de marine qui fonctionne en parallèle avec le 25e Brigade de commandos de l'armée koweïtienne et la Direction des Forces spéciales du ministère koweïtien de l'Intérieur.

HistoireModifier

Article connexe : Ports du Koweït.

La marine du Koweït a été créée en 1961, peu de temps après que la Grande-Bretagne a mis fin au statut de protectorat du pays et que ce dernier est devenu pleinement indépendant.

La Guerre du GolfeModifier

Au cours de l'invasion du Koweït, et la guerre du golfe Persique, la marine du Koweït a été pratiquement détruite.

Après l'invasion irakienne, les navires rescapés de la marine koweïtienne participèrent à la destruction de la flotte irakienne durant la Guerre du Golfe, effectuée par la coalition entre le 18 janvier et le 20 février 1991[1]. Le patrouilleur lance-missiles Lürssen TNC 45[2] koweïtien Al Sambouk (P4505)[3] fut dépêché par le commandement de la coalition pour venir à bout d'un mouilleur de mines irakien dissimulé le long de la côte[4]. Malgré un contexte côtier défavorable, où les navires peuvent se dissimuler facilement, l'Exocet MM 40 montra ses capacités de recherche, d'identification et de discrimination. Le missile frappa aisément le bateau irakien, à la surprise des équipages des nombreux navires américains venus assister à la manœuvre.

Après 1991Modifier

Depuis les années 1990, environ 25 % de ses marins ont été formés en France[5].

Flotte actuelleModifier

 
Al Fahaheel (P3721), classe Umm Al Maradem, mai 2013

La marine koweitienne est composée en 2012 des bâtiments suivants[6] :

  • 1 Lürssen TNC-45 (classe Al Sambouk) - 255 tonnes à pleine charge - patrouilleur lance-missiles
  • 8 CMN P 37 BRL (classe Umm Al Maradem) - 245 tonnes à pleine charge - patrouilleur lance-missiles
  • 1 Lürssen FPB 57 (classe Al Istiqlaal) - 410 tonnes à pleine charge - patrouilleur lance-missiles
  • 1 Inchon SBE Sawahil (classe Dorrar) - 1800 tonnes à pleine charge - navire de soutien
  • 10 VT Halter Marine Mk V C (classe Al Nokheta)- 72 tonnes à pleine charge - vedette pour opérations spéciales
  • 12 Simmoneau-Marine Star Naja - 10 tonnes à pleine charge - vedette, en cours de remplacement par les Mk V C ou de modernisation
  • 11 embarcations rapides à coque semi-rigide
  • 2 Rozema Boat Works (Classe Warjiya) - remorqueur portuaire.
  • 2 Swiftships Nautilus - 325 tonnes à pleine charge - bâtiment-base de plongeurs
  • 3 Strategic Marine Australia - navire de débarquement rapide
  • 1 LCM Landing Craft
  • 1 HSV Bâtiment hydrographique et océanographique (BHO).
Projets
  • 1 DSV (navire de support de plongée)

Un contrat a été conclu avec les Émirats arabes unis[7]. Les navires seront construits dans les installations de ADSB, situées dans la zone industrielle de Mussafah (EAU) :

  • 1 péniche de débarquement,
  • 2 démarqueur de 64 m
  • 1 démarqueur 42 m

BibliographieModifier

  • Pierre Marie Gallois, Le sang du pétrole: guerres d'Irak, 1990-2003. Mobiles géopolitiques, éd. l'Âge d'homme, 2003, 341 p.
  • P. Mercillon et J.L. Cointault, Conflit du Golfe : c'était aussi une guerre navale, Revue Aérospatiale, juin 1991, no 79, p. 97
  • Bernard Prézelin, Flottes de combat 2012, combats fleets of the world, Éditions maritimes & et d'outre-mer, Édilarge S.A., p. 914, type TNC 45.

Notes et référencesModifier

  1. une cinquantaine de navires de combat et une centaine d'auxiliaires, Gallois 2003, p. 189 et p. 216-217
  2. LURSSEN, Navals Vessels TNC 45
  3. Prézelin 2012
  4. Mercillon et Cointault 1991
  5. « Défense : le Koweït augmente ses commandes à la France », sur Les Échos, (consulté le 22 octobre 2015).
  6. Prézelin 2012, p. 914 à 919
  7. NAVDEX 2013 Daily News - ADSB at IDEX 2013. Kuwait Naval Force selects Abu Dhabi Ship Building for future Landing Craft requirements.www.navyrecognition.com