Ouvrir le menu principal

Marie Gayot

athlète française
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gayot.

Marie Gayot
Image illustrative de l’article Marie Gayot
Marie Gayot lors du meeting de Reims 2013
Informations
Disciplines 400 m
Période d'activité 2007 - 2017
Nationalité Drapeau : France Française
Naissance (29 ans)
Lieu Reims
Taille 1,71 m
Poids 58 kg
Club EFSRA Reims
Entraîneur Bruno Gajer
Records
50 s 97 (2015)
Palmarès
Championnats du monde - - 1
Championnats d'Europe 1 2 -
Champ. d'Europe en salle 1 - 1

Marie Gayot (née le à Reims) est une athlète française, spécialiste du 400 mètres, licenciée au club d'EFSRA Reims et retraitée depuis le 7 juillet 2017.

CarrièreModifier

En 2006, elle remporte le titre de championne de France cadettes à Dreux. Gayot est alors sélectionnée pour la première fois en équipe de France junior sur 400 m.

Elle se classe cinquième du 400 m et quatrième du relais 4 × 400 mètres lors des Championnats d'Europe juniors de 2007. La même année, elle s'adjuge les titres nationaux juniors du 400 m en salle et en plein air.

En mars 2011, Marie Gayot remporte la médaille de bronze du relais 4 × 400 m lors des Championnats d'Europe en salle de Paris-Bercy aux côtés de Muriel Hurtis, Floria Gueï et Lætitia Denis. L'équipe de France, qui établit le temps de 3 min 32 s 16, s'incline face à la Russie et le Royaume-Uni[1].

Elle remporte le 400 m lors du Meeting Femina 2012 en 53 s 71. Lors des championnats de France en salle 2012, elle remporte la finale du 400 m dans un temps de 53 s 16 devenant ainsi championne de France 2012 du 400 mètres en salle.

Le 7 juin 2012, lors des Bislett Games d'Oslo, pour sa première participation à un meeting de la Diamond League, elle termine 7e du 400 mètres en 52 s 47, loin derrière la gagnante et championne du monde en titre Amantle Montsho (49 s 68) et de la seconde Patricia Hall (50 s 71, PB)[2].

Elle décroche la médaille d'argent du relais 4 × 400 m lors des Championnats d'Europe 2012 d'Helsinki, en compagnie de ses compatriotes Phara Anacharsis, Floria Gueï et Lénora Guion-Firmin. L'équipe de France, qui établit le temps de min 25 s 49, est devancée par l'Ukraine.

À l'occasion des Jeux olympiques à Londres, l'équipe de France composée de Marie Gayot, Muriel Hurtis, Phara Anacharsis et Floria Gueï s'est classée 6e en finale avec un temps de 3 min 25 s 92. À la suite des dopages de l'équipe Russe, la France se classe finalement cinquième de cette finale.

Lors des championnats de France en salle à Aubière le 17 février 2013, elle établit un nouveau record personnel en 51 s 98, s'emparant au passage du record du championnat[3]. Lors des championnats d'Europe en salle à Göteborg, elle établit aux côtés de Muriel Hurtis, Myriam Soumaré et Phara Anacharsis, le record de France du 4 x 400 m indoor en 3 min 28 s 71[4].

Lors des Championnats du monde de Moscou, Marie Gayot participe au 400 m et au relais 4 x 400 m. Sur la première épreuve, elle prend la 3e place de sa série en 51 s 83, ayant dans sa série la future championne du monde Christine Ohuruogu. En demi-finales, elle est éliminée, courant en 51 s 54. Elle termine ses mondiaux avec une belle 4e place sur le relais 4 x 400 m aux côtés de Muriel Hurtis, Lénora Guion-Firmin et Floria Gueï. La médaille de bronze leur sera réattribuée en 2017 à la suite de la disqualification de la Russie pour cas de dopage[5]. L'IAAF annonce le 26 juillet 2017 qu'une cérémonie pour remettre la médaille aura lieu le 4 août 2017 pendant les Championnats du monde de Londres[6].

Après six années passées au sein du CRAC Soissons, de 2004 à 2010, puis trois saisons à l'Amiens UC, de 2011 à 2013, elle signe à l'EFSRA Reims[7].

Le 17 août 2014, elle remporte la médaille d'or du relais 4 x 400 m en finale des Championnats d'Europe de Zürich, en 3 min 24 s 27, en compagnie de Muriel Hurtis, Agnès Raharolahy et Floria Gueï. Elle obtient ensuite le titre continental en salle à Prague en mars 2015, peu après avoir fini à la cinquième place de son 400 m individuel, épreuve où elle était en première position dans la course avant de se faire bousculer[8].

Le 1er juillet 2015, elle améliore à Nancy ses 51 s 54 de Gateshead et de Moscou en réalisant 51 s 39 puis abaisse ce temps à 51 s 27 lors des Championnats de France à Villeneuve-d'Ascq. Aux Championnats du monde de Pékin en août, elle est éliminée en demi-finale (douzième) malgré son nouveau record personnel en 50 s 97. Qualifiée avec l'Équipe de France sur le relais 4 x 400 m, Agnès Raharolahy chute à la suite d'une bousculade avec l'athlète du Nigeria alors qu'elle était en troisième position. L'Équipe de France termine septième de la finale en 3 min 26 s 45.

Le 10 juillet 2016, elle devient vice-championne d'Europe du relais 4 x 400 m à l'occasion des Championnats d'Europe d'Amsterdam en 3 min 25 s 96[9]. Elle participe avec le relais 4 x 400 m aux Jeux Olympiques de Rio. La France est éliminée en demi-finale.

Parallèlement, elle termine en 2016 son cursus d'ingénieur [10] à l'Université Technologique de Compiègne (UTC). Le 7 juillet 2017, après une parenthèse d'une année, elle annonce qu'elle arrête sa carrière pour se consacrer à sa vie professionnelle[11]. Le 22 décembre suivant, elle officialise sa retraite sportive[12].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2007 Championnats d'Europe juniors Hengelo 5e 400 m 53 s 98
4e 4 × 400 m 3 min 37 s 82
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 3e 4 × 400 m 3 min 32 s 16
Championnats d'Europe espoirs Ostrava 6e 400 m 53 s 86
3e 4 × 400 m 3 min 31 s 73
2012 Championnats d'Europe Helsinki 2e 4 × 400 m 3 min 25 s 49
Jeux olympiques Londres 5e 4 × 400 m 3 min 25 s 92
2013 Championnats d'Europe en salle Göteborg 4e 4 x 400 m 3 min 28 s 71
Championnats d'Europe par équipes Gateshead 3e 400 m 51 s 54
3e 4 × 400 m 3 min 29 s 55
Championnats du monde Moscou 3e 4 × 400 m 3 min 24 s 41 [13]
Jeux de la Francophonie Nice 2e 400 m 52 s 33
2014 Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 4e 4 × 400 m 3 min 25 s 84
Championnats d'Europe Zurich 7e 400 m 52 s 14
1re 4 × 400 m 3 min 24 s 28
DécaNation Angers 2e 400 m 52 s 17
2015 Championnats d'Europe en salle Prague 5e 400 m 53 s 11
1re 4 × 400 m 3 min 31 s 61
Relais mondiaux de l'IAAF Nassau 4e 4 × 400 m 3 min 26 s 68
Championnats du monde Pékin 6e 4 x 400 m 3 min 26 s 45
DécaNation Paris 2e 400 m 51 s 56
2016 Championnats d'Europe Amsterdam 2e 4 x 400 m 3 min 25 s 96

RecordsModifier

Épreuve Temps Lieu Date
200 m Plein air 23 s 05   La Roche-sur-Yon 23 juillet 2014
En salle 23 s 86   Lyon 1er février 2015
400 m Plein air 50 s 97   Pékin 23 août 2015
En salle 51 s 98   Aubière 17 février 2013

Notes et référencesModifier

  1. « Du stress et du plaisir », sur lequipe.fr, (consulté le 7 mars 2011)
  2. (en) 400 m Women, www.diamondleague-oslo.com, consulté le 8 juin 2012
  3. « "Je suis prête" »
  4. Records (Actuel) - National sur le site bases.athle.com, consulté le 4 aout 2014.
  5. « IAAF: 4x400 Metres Relay Result | 14th IAAF World Championships | iaaf.org », sur iaaf.org (consulté le 26 mai 2017)
  6. « IAAF: medal reallocations IAAF world championships », sur iaaf.org (consulté le 26 juillet 2017)
  7. « Marie Gayot quitte la Picardie », sur lequipe.fr, (consulté le 12 décembre 2013)
  8. « Le mental en or des relayeuses françaises », sur spe15.fr (consulté le 23 mars 2017)
  9. « Competitions - European Athletics Championships - European Athletics », sur european-athletics (consulté le 10 juillet 2016)
  10. « Marie Gayot, étudiante à l’UTC et athlète olympique », sur webtv.utc.fr (consulté le 23 mars 2017)
  11. http://www.courrier-picard.fr/41945/article/2017-07-07/marie-gayot-est-passee-autre-chose
  12. « Marie Gayot tire officiellement sa révérence - Track and Life », Track and Life,‎ (lire en ligne, consulté le 16 janvier 2018)
  13. L'équipe de Russie est disqualifiée pour dopage en 2017, l'IAAF a modifié le classement et les françaises récupèrent le bronze

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :