Marie-Louise Pailleron

écrivaine française et historienne spécialiste de la période romantique et du 19e siècle
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Pailleron.
Marie-Louise Pailleron
Description de cette image, également commentée ci-après
Marie-Louise Pailleron à l'âge d'environ 11 ans, détail d'un portrait de John Singer Sargent, 1881
Naissance
Paris, France
Décès (à 80 ans)
Paris, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Marie-Louise Pailleron, née le à Paris et morte le à Paris, est une écrivaine française et une historienne spécialiste de la période romantique et du XIXe siècle.

BiographieModifier

Fille d'Édouard Pailleron et de Marie Buloz (fille de François Buloz), Marie-Louise Pailleron fut une historiographe publiant dans la Revue des Deux Mondes[1] sur des grands noms de la littérature française du XVIIIe et XIXe siècles, comme Mme de Staël ou George Sand. Elle a publié également des romans.

Marie-Louise Pailleron épouse puis divorce de l'écrivain Jacques Bourget.

Elle a vécu au Château de Ronjoux en Savoie, où plusieurs écrivains ont également résidé, comme George Sand[2].

Elle reçoit en 1930 le Grand prix de littérature de l'Académie française pour l'ensemble de son œuvre[3].

Elle meurt le 12 février 1951 et est enterrée, aux côtés de son père, au cimetière du Père-Lachaise (89e division).

ŒuvresModifier

  • François Buloz et ses amis, quatre tomes, 1919–1924 :
  1. La Vie littéraire sous Louis-Philippe. Correspondances inédites de François Buloz, Alfred de Vigny, Brizeux, Sainte-Beuve, Mérimée, George Sand, Alfred de Musset, etc., 1919
  2. La Revue des Deux Mondes et la Comédie Française. Correspondances inédites de Georges Sand, Alfred de Musset, Madame François Buloz, Bocage, Alexandre Dumas, Rachel etc., 1920
  3. Les Derniers Romantiques, 1923
  4. Les Écrivains du Second Empire, 1924
  • Sainte-Beuve à seize ans d'après des carnets et des documents inédits, 1927
  • Souvenirs de Miette [Mme Paul Bourget] recueillis par Marie-Louise Pailleron, 1919
  • L'Enlèvement à la belle étoile. Histoire de M. de Saint-Géran, 1927
  • Les Auberges romantiques, 1929
  • Chambéry, 1929
  • Le Ruisseau de la rue du Bac, 1930
  • Pauline de Beaumont. L'hirondelle de Chateaubriand, 1930
  • Madame de Staël, 1931
  • La Vicomtesse de Chateaubriand, 1935
  • L'Affaire de West-Port, 1937
  • George Sand. Histoire de sa vie, trois tomes 1938–1942–1953
  1. Histoire de sa vie
  2. Les Années glorieuses de George Sand
  3. George Sand et les Hommes de 48

Notes et référencesModifier

  1. « MARIE-LOUISE PAILLERON », sur Revue Des Deux Mondes (consulté le 15 novembre 2019)
  2. « château de Ronjoux à La Motte-Servolex, bâti au XVIIIe siècle », sur www.chateau-fort-manoir-chateau.eu (consulté le 15 novembre 2019)
  3. Marie-Louise Pailleron, sur le site de l'Académie française.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :