Marie-Bon-Ézéchiel Barolet de Puligny

général et administrateur colonial français
Marie-Bon-Ézéchiel Barolet de Puligny
Fonction
Gouverneur de La Réunion
-
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Grade militaire
Archives conservées par

Marie-Bon-Ézéchiel Barolet de Puligny, né le à Ostercappeln (principauté épiscopale d'Osnabrück)[2] et mort le dans le 8e arrondissement de Paris[3], est un général et administrateur colonial français.

BiographieModifier

Engagé volontaire dans l’infanterie de marine en 1819, il y accomplit une longue et brillante carrière d’officier. Il est successivement promu sous-lieutenant en 1821, lieutenant en 1825, capitaine en 1830, chef de bataillon en 1837 et lieutenant-colonel en 1840[4]. Il sert principalement en Guadeloupe, où il est répertorié comme un membre actif de la franc-maçonnerie au début des années 1830[5]. Promu colonel par ordonnance royale du , il prend le commandement du 1er régiment d’infanterie de marine en Guadeloupe le [6].

Barolet de Puligny est nommé commandant militaire de l'île de La Réunion en 1848[7]. C’est à ce titre qu’il exerce les fonctions de gouverneur de La Réunion pour un très court intérim entre le , date à laquelle le précédent gouverneur Sarda Garriga, révoqué, lui remet ses pouvoirs, et le , date à laquelle le nouveau titulaire Doret arrive à Bourbon à bord de la corvette Eurydice[8].

Élevé au rang de général de brigade le [9], Barolet de Puligny est appelé au poste d’adjoint à l’inspection générale de l’infanterie de marine, avant d’occuper les fonctions d’inspecteur général de l’arme en titre dès 1858[10]. Promu général de division le , il conserve les mêmes attributions jusqu’à son passage dans le cadre de réserve en 1869. Rappelé à l’activité lors de la guerre franco-allemande de 1870, il participe à la défense de Paris assiégée en qualité de commandant du 1er secteur des fortifications (Bercy)[11].

Chevalier de la Légion d’honneur depuis 1833, nommé grand officier du même ordre le , le général Barolet de Puligny était membre du conseil de l’ordre de la Légion d’honneur à son décès.

NotesModifier

  1. « https://francearchives.fr/fr/file/ad46ac22be9df6a4d1dae40326de46d8a5cbd19d/FRSHD_PUB_00000355.pdf »
  2. Dossier de Légion d'honneur du général Barolet de Puligny.
  3. Archives de Paris, état-civil numérisé du 8e arrondissement, acte de décès no 648 de l'année 1877. Il meurt célibataire à son domicile situé no 38 rue de Berry.
  4. Annales maritimes et coloniales.
  5. Oruno D. Lara, Suffrage universel et colonisation, 1848-1852, L’Harmattan, 2007, p. 649.
  6. Bulletin officiel de la Guadeloupe contenant les actes du gouvernement de la Colonie et ses dépendances, 1843, p. 232.
  7. A.Fouquier, Annuaire historique universel ou Histoire politique pour 1848, Paris, 1848, p. 106.
  8. Louis Maillard, Notes sur l’île de la Réunion (Bourbon), Paris, Dentu, 1863, p. 47.
  9. Annuaire de la marine, 1860, p. 162.
  10. Annuaire de l'administration française, 1858, p. 50.
  11. Jacques-Henry Paradis, Journal du siège (1870-1871) par un bourgeois de Paris, Paris, Dentu, 1872, p. XIV ; Camille Clément de La Roncière-Le Noury, La Marine au siège de Paris, Paris, Plon, 1872, p. 547.

Liens externesModifier