Marie-Annonciade de Bourbon-Siciles

personnalité italienne


Marie-Annonciade des Deux-Siciles
Image illustrative de l’article Marie-Annonciade de Bourbon-Siciles
La princesse des Deux-Siciles vers 1862

Titre Archiduchesse d'Autriche, princesse de Hongrie et de Bohême
Biographie
Naissance
Caserte (Deux-Siciles)
Décès (à 28 ans)
Vienne (Autriche-Hongrie)
Père Ferdinand II des Deux-Siciles
Mère Marie-Thérèse d’Autriche-Teschen
Conjoint Charles-Louis d’Autriche
Enfants François-Ferdinand
Otton
Ferdinand-Charles
Marguerite

Marie Annonciade Isabelle Philomène Sabazie des Deux-Siciles[1] (en italien : Maria Annunziata delle Due Sicilie), née à Caserte le , décédée à Vienne le est une aristocrate italienne.

BiographieModifier

Fille de Ferdinand II des Deux-Siciles, le "Re Bomba" qui réprima violemment les révoltes de 1848, et de Marie-Thérèse de Habsbourg-Lorraine-Teschen, Maria-Annunziata perdit son père en 1859 et son demi-frère monta sur le trône sous le nom de François II des Deux-Siciles. L'année suivante, les troupes de Garibaldi envahirent le royaume qui fut bientôt rattaché au nouveau royaume d'Italie, et la princesse se réfugia avec sa famille à Rome dans les États du pape.

Marie-Annonciade des Deux-Siciles épousa à dix-neuf ans, le , l'archiduc Charles-Louis, frère de l'empereur d'Autriche François-Joseph Ier qui, à vingt-neuf ans, était déjà veuf de la duchesse Marguerite de Saxe (1840 – 1858).

Quatre enfants sont issus de cette union :

  • François-Ferdinand (1863 – assassiné en 1914) héritier du trône en 1896, contracta une union morganatique en 1900 avec Sophie Chotek de Chotkowa et Wognin ;
  • Otto (1865 – 1906) en 1886 il épousa Marie-Josèphe de Saxe (1867 – 1944) tout en menant une vie des plus débauchées ;
  • Ferdinand (1868 – 1915), en 1909 il épousa sa maîtesse Berthe Czuber (sans postérité). Il fut exclu de la Maison impériale, démis de ses titres et dignités et dut changer de nom. Il se fit appeler Ferdinand Burg ;
  • Marguerite (1870 – 1902), en 1893 elle épousa Albert de Wurtemberg (1865 – 1939), d'où postérité.

La tuberculose emporta l'archiduchesse l'année suivante, à l'âge de vingt-huit ans. L'archiduc, deux fois veuf, épousa en 1873 Marie-Thérèse de Bragance.

Notes et référencesModifier

  1. Almanach de Gotha, (lire en ligne), p. 6

Articles connexesModifier