Mariano Rampolla del Tindaro

cardinal de l'Église catholique romaine

Mariano Rampolla del Tindaro, né le à Polizzi Generosa, en Sicile, et mort le à Rome, est un cardinal italien, cardinal secrétaire d'État de Léon XIII.

Mariano Rampolla del Tindaro
Image illustrative de l’article Mariano Rampolla del Tindaro
Portrait par Philip Alexius de László, 1900.
Biographie
Naissance
Polizzi Generosa (Royaume des Deux-Siciles)
Ordination sacerdotale
Décès (à 70 ans)
Rome (Royaume d'Italie)
Cardinal de l'Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Léon XIII
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Cecilia
Évêque de l'Église catholique
Ordination épiscopale par le
card. Edward Howard
Fonctions épiscopales Nonce apostolique en Espagne
Secrétaire de la Secrétairerie d'État
Président de la Commission biblique pontificale
Secrétaire de la congrégation du Saint-Office
Archiviste des archives secrètes du Vatican

Blason
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Biographie modifier

Issu d'une famille aristocratique, Mariano Rampolla del Tindaro fait ses études au collège Capranica de Rome. Ordonné prêtre en 1866, il entre à l'Académie des nobles ecclésiastiques et fait carrière dans la Curie romaine. Il est nommé archevêque titulaire d'Heraclea in Europa le et devient nonce apostolique en Espagne le 19 du même mois. Il a comme assistant Giacomo della Chiesa, futur pape Benoît XV. En 1885, lors du conflit entre l'Allemagne et l'Espagne au sujet des Carolines, Rampolla propose le premier la médiation du Pape Léon XIII[1].

Le , il est élevé à la pourpre cardinalice comme cardinal-prêtre de Sainte-Cécile. Le de la même année, il est nommé secrétaire d'État par le pape Léon XIII. En 1902, il reçoit également la charge de secrétaire de la Commission pontificale biblique[1].

Après sa défaite au conclave de 1903, le cardinal Rampolla est considéré comme impuissant sous le pontificat de Pie X et vit en marge de la politique ecclésiastique. Rampolla est néanmoins respecté et en 1909 élevé au poste de secrétaire du Saint-Office, la même année il donne la démission de la Commission biblique pontificale. Il meurt le à Rome[1].

Œuvres modifier

  • Martyre et sépulture des Machabées, traduit par Mgr Mie Le Monnier, Desclée de Brouwer, Lille 1899.
  • Vie et martyre de Sainte Cécile, précédés par quelques notices biographiques. Rome, Impr. de St Michel, 1925.

Notes et références modifier

  1. a b et c (it) Jean Marc Ticchi, « RAMPOLLA DEL TINDARO, Mariano in "Dizionario Biografico" », sur treccani.it, (consulté le ).

Bibliographie modifier

  • « S. Em. le cardinal Rampolla », dans Le Pèlerin, no 1930, , p. 3 (nécrologie).
  • G. Goyau, « Le cardinal Rampolla », dans la Revue hebdomadaire du .
  • Jean-Marc Ticchi « Le cardinal Rampolla dans les archives françaises », Mélanges de l'École française de Rome, année 1998 ; fait partie d'un numéro thématique : les secrétaires d'État du Saint-Siège (1814-1979) ; sources et méthodes.

Voir aussi modifier

Articles connexes modifier

Liens externes modifier