Ouvrir le menu principal

Éditions Desclée de Brouwer

maison d'édition catholique francophone
(Redirigé depuis Desclée de Brouwer)
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir de Brouwer, Brouwer et DDB.

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1877
Dates clés 22-06-1955 immatriculation de la société actuelle
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée

Siren : 552 082 836

Statut Filiale
Siège social Paris (France)
Dirigée par Bruno Nougayrède et Loïc Mérian
Société mère Elidia
Site web http://www.ddbeditions.com
Données financières
Chiffre d'affaires 1 961 300 € en 2017[1][réf. non conforme]
Revue de L'art Chrétien, édition 1886

Desclée de Brouwer (DDB) est une maison d'édition française d'origine belge.

HistoireModifier

Les Éditions Desclée de Brouwer ont été fondées en 1877 à Bruges (Belgique) par Henri Desclée (1830-1917), industriel belge pionnier du gaz d'éclairage, à l'origine de la fondation de l'abbaye de Maredsous et du couvent des Clarisses de Roubaix, et par Alphonse de Brouwer (1850-1937), propriétaire d'une mégisserie appelée « Jean-Baptiste de Brouwer et Cie » (qui deviendra en 1883 l'imprimerie « Desclée, de Brouwer et Cie »), dans le but de promouvoir la culture chrétienne.

Dans les années 1930, cette maison d'édition s'installe à Paris tout en conservant son site en Belgique[2]. Elle défend alors une position libérale, sa filiale argentine diffusant ainsi les idées de Jacques Maritain malgré une forte opposition national-catholique[3].

En 1982, DDB est rachetée par le groupe de publication La Vie, devenu entre temps propriété du groupe Le Monde.

En 2006, Le Monde revend DDB à l'éditeur suisse Parole et Silence, spécialisé dans la spiritualité chrétienne. DDB publie également des ouvrages de spiritualité (marquée par un « christianisme d'ouverture »), de sciences humaines et des essais[4].

En 2009, DDB reprend les éditions du Rocher[5] et, en 2011, les Éditions François-Xavier de Guibert.

Le 9 octobre 2012, DDB et Le Rocher sont placées en redressement judiciaire[6]

Le 19 mars 2014 DDB obtient la signature d'un plan de continuation présenté par les nouveaux actionnaires issus des Éditions Artège[7], avec le soutien de Ernesto Rossi di Montelera. Marc et Sabine Larrivé conservent, eux, les Éditions Parole et Silence.

Auteurs publiésModifier

Notes et référencesModifier

  1. donnée reportée du site "societe.com" consulté le 21 juin 2019
  2. Info-site de recherche BiblioMonde.
  3. Olivier Compagnon, Jean-Marie Mayeur (2003), Jacques Maritain et l'Amérique du sud : le modèle malgré lui, Presses universitaires du Septentrion, 2003, p. 235 sq.
  4. Information société (Salon du livre 2010).
  5. Entretien donné par Marc Larivé au Nouvel Observateur, 27 avril 2010.
  6. Voir sur la-croix.com.
  7. Alain Beuve-Méry, « Le groupe Artège rachète Desclée de Brouwer et les Éditions du rocher », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  8. Robert Redeker

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externeModifier