Maria Elvira Salazar

représentante des États-Unis pour la Floride depuis 2021

Maria Elvira Salazar
Illustration.
Portrait officiel de Maria Elvira Salazar (2020).
Fonctions
Représentante des États-Unis
En fonction depuis le
(1 an, 6 mois et 29 jours)
Élection 3 novembre 2020
Circonscription 27e district de Floride
Législature 117e
Prédécesseur Donna Shalala
Biographie
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Miami (Floride, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti républicain
Diplômée de Miami Dade College
Université de Miami
Université Harvard

Maria Elvira Salazar, née le à Miami (Floride), est une journaliste, animatrice de télévision et femme politique américaine. Membre du Parti républicain, elle siège à la Chambre des représentants des États-Unis pour la Floride depuis 2021.

Elle travaille pour le réseau en langue espagnole Telemundo pendant trois décennies après avoir été présentatrice du journal de la chaîne Mega TV, basée à Miami. Elle travaille également pour CNN Español et Univision[1]. Elle est la candidate du Parti républicain dans le 27e district congressionnel de Floride en 2018, perdant au profit de Donna Shalala. Salazar et Shalala s'affrontent à nouveau en 2020, scrutin voyant cette fois la victoire de Salazar.

JeunesseModifier

Salazar est née à Miami, fille d'exilés cubains[2]. Elle est bilingue, parlant espagnol et anglais et passe une partie de son enfance à Porto Rico.

Salazar étudie à la Deerborne School de Coral Gables et est diplômée du Miami Dade College. En 1983, Salazar obtient un baccalauréat ès arts en communications de l'Université de Miami et en 1995, une maîtrise en administration publique de la John F. Kennedy School of Government de l'Université Harvard[3].

Carrière de journalismeModifier

En 1984, elle est la correspondante politique principale des nouvelles nationales à la télévision en espagnol aux États-Unis, devenu plus tard Univision. En 1988, elle commence à travailler comme correspondante à la Maison Blanche et au Pentagone pour Univision. En 1991, elle devient cheffe de bureau à la division Amérique centrale d'Univision tout en couvrant la guerre au Salvador[4].

En 1993, elle débute sur le réseau Telemundo, devenant plus tard correspondante politique principale à Cuba[5]. En 1995, elle interviewe Fidel Castro pour Telemundo lors de la mission cubaine auprès des Nations unies. Elle est la seule journaliste de télévision américaine de langue espagnole à interviewer Castro en tête-à-tête[6],[7],[1].

En 1996, elle est l'une des deux journalistes hispaniques à participer au seul débat politique des 50 ans de la révolution cubaine entre deux personnalités politiquement actives : Ricardo Alarcon, le président de l'Assemblée nationale cubaine, et Jorge Mas Canosa, le fondateur. et président de la Fondation nationale cubaine américaine et l'un des plus célèbres partisans du mouvement anti-Castro[8].

Salazar passe trois décennies à travailler à Telemundo[9],[10] jusqu'en 2002, années où elle quitte la station pour travailler avec America TV 41 dans sa propre émission de nouvelles politiques Maria Elvira Confronta[11]. En 2003, elle passe chez Channel 22.

En 2006, Raul Alarcon, propriétaire de Spanish Broadcasting System (SBS), achète la chaîne 22 qui devient Mega TV. Elle change ensuite le nom du programme en Polo Opuestos. Elle maintient la dynamique de débat de son émission, mais la renomme Maria Elvira Live![12],[13]

Elle interviewe plusieurs acteurs de la telenovela Pablo Escobar, le patron du mal, notamment le lieutenant Escobar alors emprisonné John Jairo Velásquez [14].

Salazar dit qu'après son entretien avec Fidel Castro, sa deuxième plus grande interview télévisée est celle avec le dictateur chilien Augusto Pinochet, en 2003[15]. Cette interview est citée par le juge chilien Juan Guzman comme base légale pour juger Pinochet « mentalement apte à être jugé pour violations des droits de l'homme »[16].

En 2013, Salazar interviewe le dissident cubain et blogueur Yoani Sánchez à New York[17],[18]. En 2016, elle revient sur Mega TV[12] tant que présentatrice du journal télévisé nocturne[19]

Carrière politiqueModifier

Élection au Congrès de 2018Modifier

Le Miami Herald rapporte en janvier 2018 que la députée à la retraite Ileana Ros-Lehtinen, une républicaine qui représentait le 27e district congressionnel depuis 1989, a rencontré Salazar. Ros-Lehtinen déclare que son district est « totalement gagnable pour le bon candidat » du Parti républicain, ajoutant que Salazar « pourrait être la bonne candidate »[20].

En mars 2018, Salazar annonce sa candidature pour représenter le district, qui comprend Miami Beach, la plupart de Miami, Kendall et certaines parties du comté côtier du sud de Dade. Ce quartier traditionnellement républicain, qui comprend des communautés riches comme Miami Beach, Key Biscayne et Coral Gables ainsi que Little Havana à Miami, est démocrate depuis plusieurs années[21].

Le principal opposant républicain de Salazar, Bruno Barreiro (en), la critique pour son entretien de 1995 avec Fidel Castro, dans lequel elle qualifie le dictateur cubain de « commandant », ainsi que pour sa comparution en 2016 sur Fox News où elle fait le rapprochement entre lui et Barack Obama. Salazar qualifie l'attaque de Barreiro de « diffamatoire » et déclare que « j'ai été l'un des critiques les plus fervents et les plus durs de la révolution cubaine à l'antenne »[22].

Le 28 août 2018, Salazar remporte la primaire républicaine par une marge d'environ 15 points sur son principal concurrent, Bruno Barreiro[23]. L'ancienne membre du cabinet Clinton, Donna Shalala, remporte l'investiture démocrate pour le siège[2]. Les seuls débats tenus lors des élections générales le sont en espagnol. Shalala ne parle pas espagnol et fait appel à un interprète, ce qui donne un avantage à Salazar. Chacune des candidates refuse de débattre en anglais en raison de conflits d'horaire[24]. Bien que Hillary Clinton ait remporté le district de près de 20 points en 2016 — la meilleure performance de Clinton dans un district républicain — un sondage fait un mois avant le jour du scrutin montre que Salazar est soit en avance, soit statistiquement à égalité avec Shalala[25]. Pourtant, Salazar perd les élections générales face à Shalala, qui gagne près de 52% des voix[26].

Élection à la Chambre des représentants de 2020Modifier

En août 2019, Salazar annonce sa candidature pour un match revanche contre Shalala[27]. Elle remporte la primaire républicaine en août 2020 et affronte Shalala aux élections générales de novembre[28].

Le 3 novembre 2020, elle remporte l'élection[29].

Elle manque son assermentation le après avoir testée positif à la Covid-19. Salazar entre finalement en fonction le [30].

Opinions politiquesModifier

Elle se joint au sénateur Marco Rubio pour suggérer que la citoyenneté du droit d'aînesse[pas clair] devrait être « révisée », invoquant des abus commis par des immigrants étrangers dans le sud de la Floride[31].

Salazar soutient publiquement une proposition de taxe sur le carbone du Rep. Carlos Curbelo, que de nombreux autres républicains rejettent[pas clair]. L'une des publicités de la campagne de Salazar promet de se battre pour la protection de l'environnement au Congrès[32].

Concernant les soins de santé, Salazar déclare qu'elle soutiendra l'abrogation de la loi sur les soins abordables seulement si une alternative viable est présentée. Elle s'oppose à l'abrogation de l'obligation pour les assureurs maladie couvrent les conditions préexistantes, mais appelle à des politiques de « marché libre » sur l'assurance maladie[33].

Se présentant comme une républicaine modérée, Salazar déclare qu'elle veut faire « tout ce qui a du sens pour la communauté » ; sur le président Donald Trump, Salazar déclare : « Le président a utilisé des mots assez insensibles. Je vais lui parler d'une manière gentille et respectueuse, car je respecte l'institution de la présidence »[33]

Salazar déclare pouvoir soutenir une interdiction des armes d'assaut et la citoyenneté pour certains immigrants sans papiers[34].

Salazar critique le dégel cubain du président Barack Obama, affirmant qu'elle soutiendrait la levée de l'embargo commercial américain contre Cuba une fois que la démocratie serait établie dans le pays[35].

Elle critique vivement Bernie Sanders pour « sa lune de miel en Union soviétique » et « ses louanges pour les régimes socialistes du Nicaragua et de Cuba »[36].

Honneurs et récompensesModifier

Elle a reçu cinq Emmy Awards pour plusieurs reportages sur le Nicaragua, Cuba et Saint-Domingue[37].

RéférencesModifier

  1. a et b (en-US) « Journalist Maria Elvira Salazar joins GOP race for Ros-Lehtinen's seat | Naked Politics », sur Miami Herald (consulté le )
  2. a et b Martin Vassolo, « Salazar beats Barreiro in GOP primary in Florida's 27th congressional district », The Miami Herald,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Maria Elvira Salazar », Ballotpedia (consulté le )
  4. (en-US) « Maria Elvira Salazar Keynote Speakers Bureau and Speaking Fee », BigSpeak Motivational Speakers Bureau: Keynote Speakers, Business Speakers and Celebrity Speakers (consulté le )
  5. (es) « María Elvira Salazar », Cubanos Famosos (consulté le )
  6. (en-US) « Univision broadcaster Maria Elena Salinas to go solo after more than three decades », Miami Herald,‎
  7. (es) « La familia Castro, historia de desencuentros y lealtades: cómo anunció Raúl la muerte de su hermano Fidel », iProfessional,‎
  8. (en) DEBORAH RAMIREZ, « CUBAN POLITICAL RIVALS MEET IN HISTORIC DEBATE », Sun-Sentinel (consulté le )
  9. (en-US) « Shalala-Salazar Congressional Race Tests Limits Of Democratic Appeals To Hispanic Voters », sur CBS Local, (consulté le )
  10. (en) Garrett Evans, « Former TV journalist gives GOP rare dose of hope in Florida », TheHill, (consulté le )
  11. (es) « María Elvira Salazar », CiberCuba (consulté le )
  12. a et b (en) Cortesía, « María Elvira Salazar regresa a Mega TV », elnuevoherald (consulté le )
  13. Pertierra, Jose; Diario de El Paso: María Elvira, la Diva de la Tarde; Cuba Debate; March 9, 2011;
  14. https://www.youtube.com/watch?v=6Fa5jOBJ25g
  15. (en-US) Daugherty, Alex, « GOP candidate Salazar says attacks of her interview with Fidel Castro aren't sticking », Miami Herald,‎
  16. (en-US) « Pinochet Competent, Must Stand Trial, Judge Rules », sur Los Angeles Times, (consulté le )
  17. (es) « María Elvira Salazar », CiberCuba (consulté le )
  18. (es) Bosch, « Entrevista exclusiva con Yoani Sánchez(Part 1 ,2,3 video completo )por Maria Elvira Salazar », The Bosch's Blog, (consulté le )
  19. (en) « Cuban American Journalist Could Replace Ros-Lehtinen », News Americas,‎
  20. (en-US) Daugherty, Alex, « Republicans can't generate buzz for Ros-Lehtinen's seat, and some say it's unwinnable », Miami Herald,‎
  21. « Midterm Election Poll: Florida's 27th District, Salazar vs. Shalala », The New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  22. David Smiley, « Old Fidel Castro interview haunts Cuban-American journalist's congressional campaign », The Miami Herald,‎ (lire en ligne)
  23. Vassolo, Martin, « Salazar beats Barreiro in GOP primary in Florida's 27th congressional district », The Miami Herald,‎ (lire en ligne)
  24. Smiley, David, « Given the chance to debate in English, Shalala says 'Gracias, pero no' », The Miami Herald,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. Lesley Clark, « Everybody knows her name, but Donna Shalala is finding it difficult to get to Congress », McClatchy Washington Bureau,‎ (lire en ligne)
  26. Rivero, « Maria Elvira Salazar Loses Race But Keeps Her Head High », WLRN,‎ (lire en ligne, consulté le )
  27. https://www.miamiherald.com/news/local/community/miami-dade/article233385717.html
  28. James Bikales, « Shalala to face Salazar in Florida rematch », The Hill,‎ (lire en ligne)
  29. (en) « Trump Is Victorious In Florida, Picks Up The Battleground State », sur NPR.org (consulté le )
  30. (en) Alex Daugherty, « Salazar votes against Trump’s removal through 25th Amendment in first House vote », sur Miami Herald, (consulté le ).
  31. Martin Vassolo, « Miami GOP candidate Salazar says birthright citizenship should be 'reviewed' », The Miami Herald,‎ (lire en ligne)
  32. (en-US) Ryan Nicol, « New Maria Elvira Salazar ad: 'Our environment' depends on this election », Florida Politics, (consulté le )
  33. a et b (en-US) Matias J. Ocner, « Salazar casts herself as moderate Republican open to carbon tax, assault weapons ban », The Miami Herald (consulté le )
  34. (en-US) Patricia Mazzei, « For Democrats, Flipping a Miami Congressional Seat Is Harder Than They Thought (Published 2018) », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le )
  35. (en-US) « Latina Republican known as 'Maria Elvira' battles Donna Shalala for Fla. congressional seat », NBC News (consulté le )
  36. « The Deep Roots of Sanders' Socialism », Maria Salazar, (consulté le )
  37. « Cuban American Journalist Could Replace Ros-Lehtinen », News Americas,‎ (lire en ligne)

Liens externesModifier