Marguerite de Clèves

aristocrate allemande

Marguerite de Clèves[1] (v. 1375 – ) est une noble allemande, l'un des 14 enfants d'Adolphe III de La Mark et de sa femme Marguerite de Juliers.

Marguerite de Clèves
Image dans Infobox.
Heures de Margarite de Clèves. Musée Calouste-Gulbenkian, Lisbonne
Titres de noblesse
Duchesse (d)
Duchesse
Biographie
Naissance
ou vers Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Père
Mère
Marguerite de Juliers (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Conjoint
Albert Ier (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Le à Heusden, elle devint la deuxième épouse d'Albert de Wittelsbach (1336-1404), co-duc de Bavière-Straubing, comte de Hollande, de Zélande et de Hainaut de 1389 à 1404, qui était veuf de Marguerite de Lignitz, mère de ses sept enfants. Ce deuxième mariage ne produisit pas de descendance.

Marguerite survécut sept ans à son mari et fut probablement enterrée au monastère dominicain de La Haye, qu'elle avait fondé avec son mari en 1403.

Un livre d'heures créé pour elle[2] se trouve maintenant au Musée Calouste Gulbenkian de Lisbonne.

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier