Margaret Beazley

Margaret Beazley
Illustration.
Fonctions
39e gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 2 jours)
Monarque Élisabeth II
Gouverneur David Hurley
Lieutenant-gouverneur Tom Bathurst
Premier ministre Gladys Berejiklian
Dominic Perrottet
Prédécesseur David Hurley
Biographie
Nom de naissance Margaret Joan Beazley
Date de naissance (70 ans)
Lieu de naissance Sydney (Australie)
Nationalité Australienne
Diplômée de Université de Sydney
Profession Juriste

Margaret Beazley, née le à Sydney, est une juriste australienne. Présidente de la Cour d'appel de Nouvelle-Galles du Sud de 2013 à 2019, elle est gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud depuis le .

BiographieModifier

JeunesseModifier

Margaret Beazley naît le à Sydney. Elle est l'un des cinq enfants de Gordon et Lorna Beazley et son père travaille en tant que livreur de lait. Elle grandit dans la banlieue de Hurstville et fait ses études dans des écoles catholiques : l'école primaire St Declan à Penshurst, le lycée de filles St Joseph à Kogarah et le Mount Saint Joseph à Milperra[1]. Margaret Beazley obtient en 1974 un diplôme de droit à l'université de Sydney, avec mention[2],[3].

Carrière juridiqueModifier

Margaret Beazley fait son stage chez Winter & Sharp, avant d'être admise au barreau de Nouvelle-Galles du Sud en 1975. Elle est nommée Conseil de la Reine en 1989[1].

Membre judiciaire du Equal Opportunity Tribunal de 1984 à 1988, elle est juge par intérim au tribunal de district de 1990 à 1991. De 1991 à 1992, Margaret Beazley occupe le poste de commissaire adjoint de la Commission indépendante contre la corruption. Elle est juge à la Cour fédérale d'Australie de 1993 à 1996, juge supplémentaire à la Cour suprême du Territoire de la capitale australienne de 1994 à 1997, et juge à la Cour des relations industrielles d'Australie de 1994 à 1996[4].

De 1996 à 2019, elle est juge d'appel de la Cour d'appel de Nouvelle-Galles du Sud. Elle est la première femme présidente de la Cour[5], fonction qu'elle occupe de 2013 à 2019[6],[7]. Margaret Beazley a également été membre de l'exécutif australien d'Amnesty International en 1980.

Gouverneur de Nouvelle-Galles du SudModifier

En , Margaret Beazley accepte la fonction de gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud, à la suite de l'annonce de la nomination de David Hurley au poste de gouverneur général d'Australie[8]. Elle prête serment le , devenant le 39e gouverneur de l'État[3],[9].

En , elle est élevée au rang de compagnon de l'ordre d'Australie, pour « services éminents rendus à la population de Nouvelle-Galles du Sud »[10],[11].

En , il est rapporté qu'un membre du personnel de Margaret Beazley a déposé anonymement une plainte pour intimidation auprès du bureau du Premier ministre et du Cabinet, qui fournit le personnel du bureau du gouverneur. Le bureau promet des mesures visant à favoriser des conditions de travail « respectueuses »[12],[13].

Vie privéeModifier

Margaret Beazley est mariée à Dennis Wilson. Elle a trois enfants issus de son premier mariage avec l'avocat Alan Sullivan[14].

DécorationsModifier

Distinctions honorifiquesModifier

En tant que gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud, Margaret Beazley est :

Doctorats honoris causaModifier

Margaret Beazley est docteur ès droit (LLD) de l'université de Sydney (2008)[20] et de l'université catholique australienne (2019)[21].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b (en) « Beazley, Margaret Joan », sur womenaustralia.info (consulté le ).
  2. (en) « Sydney Law School alumni named among NSW highest legal counsel », sur sydney.edu.au, (consulté le ).
  3. a et b (en) Tim Barlass, « New state Governor will hit the ground running », sur smh.com.au, (consulté le ).
  4. Who's Who in Australia.
  5. (en) Harriet Alexander, « First female head to run appeal court », sur smh.com.au, (consulté le ).
  6. (en) « Farewell Ceremony for the Hon Justice Margaret Beazley AO », sur supremecourt.justice.nsw.gov.au, (consulté le ).
  7. (en) Michaela Whitbourn, « Pioneering judge and next NSW governor Margaret Beazley farewells court », sur smh.com.au, (consulté le ).
  8. (en) Nick Sas, « New NSW Governor Margaret Beazley fights back tears as she accepts role », sur abc.net.au, (consulté le ).
  9. (en) Governor of New South Wales, « Thursday, 2 May 2019 », sur governor.nsw.gov.au, (consulté le ).
  10. a et b (en) « Her Excellency the Honourable Margaret Joan BEAZLEY AO QC », sur honours.pmc.gov.au, (consulté le ).
  11. (en) Natassia Chrysanthos, « Women receive highest Australia Day honour », sur smh.com.au, (consulté le ).
  12. (en) Carrie Fellner, « Margaret Beazley complaint outcome from whistleblower shrouded in secrecy », sur smh.com.au, (consulté le ).
  13. (en) Carrie Fellner, « Margaret Beazley ignores reporters’ questions over bullying claims », sur smh.com.au, (consulté le ).
  14. (en) Matt O'Sullivan, « 'I didn't think I'd be emotional': Margaret Beazley reflects on enormity of role as NSW Governor », sur smh.com.au, (consulté le ).
  15. (en) « The Hon Justice Margaret Joan BEAZLEY », sur honours.pmc.gov.au, (consulté le ).
  16. (en) Governor of New South Wales, « Friday, 10 May 2019 », sur governor.nsw.gov.au, (consulté le ).
  17. (en) Governor of New South Wales, « Police Attestation Parade – Class 337 », sur governor.nsw.gov.au (consulté le ).
  18. (en) Lieutenant Ryan Zerbe, « From Governor to Commodore », sur news.defence.gov.au, (consulté le ).
  19. (en) Governor of New South Wales, « Tuesday, 30 June 2020 », sur governor.nsw.gov.au, (consulté le ).
  20. (en) « The Hon Justice Margaret Beazley AO » [PDF], sur sydney.edu.au, (consulté le ).
  21. (en) Australian Catholic University, « Honorary doctorate holders », sur acu.edu.au (consulté le ).