Ouvrir le menu principal

Marek Gróbarczyk

homme politique polonais

Marek Gróbarczyk
Illustration.
Marek Gróbarczyk, en 2017.
Fonctions
Ministre polonais de l'Économie maritime
et des Voies navigables
En fonction depuis le
(3 ans, 5 mois et 4 jours)
Président du Conseil Beata Szydło
Mateusz Morawiecki
Gouvernement Szydło
Morawiecki
Prédécesseur Maria Wasiak
Député européen

(6 ans, 4 mois et 1 jour)
Élection 7 juin 2009
Réélection 25 mai 2014
Législature 7e et 8e
Groupe politique ECR
Successeur Czesław Hoc
Ministre de l'Économie maritime

(3 mois et 3 jours)
Président du Conseil Jarosław Kaczyński
Gouvernement Kaczyński
Prédécesseur Rafał Wiechecki
Successeur Cezary Grabarczyk
Biographie
Nom de naissance Marek Józef Gróbarczyk
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Nowy Sącz (Pologne)
Nationalité Polonaise
Parti politique PiS
Diplômé de Académie technico-
agricole de Bydgoszcz

Marek Józef Gróbarczyk, né le à Nowy Sącz, est un homme politique polonais membre de Droit et justice (PiS).

Sommaire

BiographieModifier

Formation et carrièreModifier

Vie politiqueModifier

Il est nommé ministre de l'Économie maritime le , à 39 ans, dans le gouvernement du conservateur Jarosław Kaczyński, à la suite de la rupture de la coalition au pouvoir. Il quitte ses fonctions le , du fait d'un changement de majorité parlementaire, puis il rejoint PiS.

Il se présente aux élections européennes du 7 juin 2009 dans la circonscription de Lubusz-Poméranie occidentale. Il totalise alors 41 409 votes préférentiels, ce qui assure son élection au Parlement européen, où il rejoint le groupe des Conservateurs et réformistes européens (ECR) et la commission de la Pêche. Il postule pour un second mandat au cours des élections européennes du 25 mai 2014. Il est réélu, avec 54 864 suffrages de préférence, et devient membre de la commission de l'Industrie, de la Recherche et de l'Énergie.

Le , Marek Gróbarczyk est nommé ministre de l'Économie maritime et des Voies navigables dans le gouvernement de la conservatrice Beata Szydło. Il abandonne alors son mandat européen.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier