Ouvrir le menu principal

Marais d'Orx

marais de France

Marais d'Orx
Image illustrative de l’article Marais d'Orx
Le marais d'Orx
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nouvelle-Aquitaine
Département Landes
Coordonnées 43° 35′ 59″ nord, 1° 23′ 27″ ouest
Hydrographie
Émissaire(s) le Boudigau

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Marais d'Orx

Géolocalisation sur la carte : Aquitaine

(Voir situation sur carte : Aquitaine)
Marais d'Orx

Géolocalisation sur la carte : Landes

(Voir situation sur carte : Landes)
Marais d'Orx

Le marais d’Orx est un ensemble de plans d'eau et de zones humides situé dans les communes de Labenne, Orx et Saint-André-de-Seignanx, au sud du département français des Landes, au nord de Bayonne et en retrait de l'océan Atlantique. Il est la propriété du Conservatoire du littoral depuis 1989 et est classé en réserve naturelle nationale depuis 1995. Sa gestion est assurée par le Syndicat mixte pour la gestion des milieux naturels des Landes depuis 2004.

PrésentationModifier

Le marais présente la forme d’un croissant orienté nord–sud. Il s'étire sur 3,5 km de long et 1,5 km de large. Il est alimenté par les ruisseaux de Mourmaou et du Moulin de Navachon, et par les canaux du Moura Blanc et de Moussehoun. Son exutoire est le Boudigau.

Il est traversé par une route digue datant du Second Empire qui le divise en deux grands ensembles :

  • au nord : le « marais nord » (prairies de fauche, paturées, cultures conventionnées) et le « marais central » (vaste plan d'eau)
  • au sud : le « marais sud dit Burret» (anciennement boisé de peupliers et réhabilité en marais), et le « marais barrage », (s’y côtoient zones humides de faible profondeur et zones de végétation hygrophile)

Sa formation pourrait provenir de la conjugaison de trois phénomènes : le souvenir d'une ancienne ride de l'écorce terrestre, le vestige de l'ancien lit de l'Adour et une lagune née de la formation du cordon dunaire.

ToponymieModifier

Le marais porte le nom du village voisin d’Orx. L’origine du toponyme Orx reste incertaine. Elle pourrait être un dérivé de ur, signifiant eau en basque. Sa mention la plus ancienne date de 1255, année où Henri III, roi d’Angleterre et duc d’Aquitaine concède l’exploitation d’un moulin « sur notre étang d’Orx, près de Labenne ». Le marais a connu ensuite diverses dénominations. L'une des plus fréquentes est le Grand Moura jusqu'à la fin du XVIIIe siècle. La carte de Cassini le signale sous le nom d'« étang d'Orx ». De nos jours, les termes de « domaine », « marais » ou « étang » cohabitent toujours.

HistoriqueModifier

Le marais résiste du Moyen Age au XIXe siècle aux tentatives successives de domestication que les populations locales n'encouragent pas. Pour elles, le marais est un réservoir de ressources naturelles exploitées pour la pêche, la chasse et la vaine pâture. Sous le discours des physiocrates, l'idée que le marais est malsain se répand et les mentalités finissent par changer. Grâce au soutien de Napoléon III[1], le marais est asséché par l'ingénieur Frédéric Ritter et se métamorphose en polder accueillant un domaine agricole. En 1913, les nouveaux propriétaires modernisent et mécanisent l'exploitation qui devient un modèle des expériences de développement agricole dans le sud ouest de la France. Le maïs hybride y est cultivé après la Seconde guerre mondiale. Le choc pétrolier marque le déclin du domaine et en 1984, l'exploitation s'achève, faute de rentabilité. Le pompage électrique est ralenti et l'eau reconquiert le marais. La zone humide n'existe donc que depuis fin 1985, et sa capacité d'accueil pour les oiseaux migrateurs n'est véritablement révélée que depuis l'hiver 1988-89, date de la fermeture de la chasse.

De part et d'autre de la route, se trouvent les tourelles du Marais Central et du Marais Barrage, anciennes casemates datant de la seconde guerre mondiale ayant servi à la radiodétection des sous-marins et navires croisant au large[2].

ClassementModifier

En 1989, le Conservatoire du littoral achète près de 1 000 ha du domaine. 2181 ha de zones humides associées au marais d'Orx font l'objet d'un inventaire ZNIEFF de type 2 dès 1983[3]. La réserve naturelle nationale du marais d'Orx est créée par décret du 8 février 1995 sur une superficie de 774 hectares, notamment pour la fréquentation du lieu par la Spatule blanche[4].

La zone de protection spéciale du « Domaine d'Orx »[5], constitutive du réseau Natura 2000, est créée par arrêté du 26 octobre 2004[6].

Le 27 octobre 2011, le marais d'Orx et les zones humides qui l'entourent sont reconnus site Ramsar[7]. Sur le site, 247 espèces d'oiseaux différentes ont été identifiées, dont 137 migratrices[4].

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Voir la loi du 19 juin 1857
  2. « Réserve Naturelle Nationale du Marais d’Orx : Plan de Gestion 2015 - 2019 », (consulté le 29 décembre 2016)
  3. Inventaire ZNIEFF de la région Aquitaine
  4. a et b Julie Daurel, « Bol d'air dans le polder », Le Mag no 160, supplément à Sud Ouest, 25 avril 2015, p. 24-26
  5. Fiche du site Natura 2000 « Domaine d'Orx » sur le site de la DREAL Aquitaine
  6. Arrêté du 26 octobre 2004
  7. (en) « Marais d'Orx et zones humides associées », sur Service d’information sur les Sites Ramsar (consulté le 18 mars 2015)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

BibliographieModifier