Maréa
Ville d'Égypte antique
Maréa
Ruines de la cité portuaire de Maréa
Noms
Nom arabe ﮐﻭﻡ ﺍﻻﺩﺭﯾﺱ
Nom actuel Hawariyyah
Administration
Pays Drapeau de l'Égypte Égypte
Région Basse-Égypte
Géographie
Coordonnées 30° 59′ 39″ nord, 29° 39′ 20″ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Égypte
Voir sur la carte administrative d'Égypte
City locator 14.svg
Maréa
Géolocalisation sur la carte : Égypte
Voir sur la carte topographique d'Égypte
City locator 14.svg
Maréa

Maréa (Μάρεια) est une ville de l'Égypte antique dont les ruines sont situées à quarante kilomètres d'Alexandrie, dans le delta du Nil, sur la rive sud du lac Mariout.

HistoireModifier

Selon Hérodote, Psammétique Ier, roi de la XXVIe dynastie (Basse époque) y aurait maintenu des garnisons.

Le port qui recevait les pèlerins allant à Deir Abou Menas où reposait le corps de saint Ménas, est situé au cœur d'une région célèbre durant toute l'antiquité pour sa production et son commerce du vin.

Ce port était réuni au Nil par des canaux, ce qui lui permettait de recevoir des marchandises en provenance de cette vallée et de les relayer vers Alexandrie et les régions de la Méditerranée septentrionale[1].

Le port joua ce rôle dès la fin du Ve siècle, période où la cité portuaire fut gouvernée par Philoxenos, préfet de l'empereur Anastase.

Marea, sous les Byzantins, s'inscrit dans le mouvement commercial de conquête de nouveaux marchés pour les vins de l'empire romain d'Orient[2].

Depuis 2003, le Centre d'études alexandrines, dirigé par Jean-Yves Empereur, a engagé une campagne de fouilles sur une péninsule située à environ cent mètres au nord de la cité. Les archéologues ont mis en évidence que le port antique était divisé en bassins séparés par quatre jetées de pierre d'une longueur de cent-cinquante mètres. Les fouilles ont aussi mis en évidence l'existence d'une riche communauté sous la domination byzantine qui dura jusqu'à la fin du VIIIe siècle[1].

Notes et référencesModifier

  1. a et b Cité portuaire de Maréa, A. Bernand, R. Talbert, J. Becker, N. Aravecchia, I. Fernandez, T. Elliott, S. Gillies, « Places: 727153 (Mareia) », Pleiades (consulté en february 12, 2014 6:28 pm)
  2. « Le commerce du vin oriental à l'époque byzantine »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 14 février 2014)

BibliographieModifier

  • F. El-Fakharani, Recent Excavations at Marea in Egypt, in Das Römisch-Byzantinische Ägypten : Akten des Internationalen Symposions, 26 au à Trèves. Éd. G. Grimm, H. Heinen et E. Winter. Mayence, 1983.
  • A, Abd el-Fattah, « Recent Discoveries in Alexandria and the Chora », in Commerce et artisanat dans l’Alexandrie hellénistique et romaine. Bulletin de correspondance hellénique, Suppl. 33, éd. J.-Y. Empereur, École Française d’Athènes, Paris, 2008.
  • Jean-Yves Empereur, Alexandrie redécouverte, Paris
  • Jean-Yves Empereur, Alexandria rediscovered, Londres, éd. British Museum Press, 1998.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Fouilles archéologiques de Maréa en Égypte. Saisons 2000 et 2001, éd. Archeologia LIII, 2002-2003.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Fouilles archéologiques de Maréa en Égypte. Saisons 2002 et 2003, éd. Archeologia LV, 2004-2005.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Marea am Maryut-See. Die Erste Grabungssaison im Herbst 2000, éd. Kemet, 2001.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Marea am Maryut-See. Die Grabungssaison 2001, éd. Kemet, 2002.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Fünfte Grabungssaison in Marea, Ägypten: Basilika, éd. Kemet, 2005.
  • Hanna Szymańska et Babraj Krzysztof, Marea on Lake Maryut in Seventy Years of Polish Archaeology in Egypt, éd. Polish Center of Mediterranean Archaeology, Universitée de Varsovie, 2007.

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :