Manuscrit de Göttingen

manuscrit sur les échecs

Le Manuscrit de Göttingen ou de Gôttingue est un ouvrage manuscrit sur parchemin de trente-trois pages écrit en latin. Sa date d'écriture est inconnue. Les dates données par les historiens vont de 1471-1473 à 1510-1515, ce qui en fait, avec le traité de Lucena, un des premiers livres présentant les « échecs modernes » avec les règles nouvelles apparues au XVe siècle[1]. Son auteur est inconnu et il est souvent attribué à Lucena qui l'aurait écrit vers 1485[2],[3].

Manuscrit de Göttingen
Image dans Infobox.
Format
Partie de
Terminologie du jeu d'échecs (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Genre
Date de parution
Date inconnueVoir et modifier les données sur Wikidata

Le manuscrit a été découvert à l'université de Göttingen vers 1869 par le professeur Oesterley.

Notes et référencesModifier

  1. François Le Lionnais et Ernst Maget, Dictionnaire des échecs, Paris, Presses universitaires de France, , 432 p., p. 170
  2. Nicolas Giffard et Alain Biénabe, Le Nouveau Guide des échecs. Traité complet, Paris, Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1710 p. (ISBN 978-2-221-11013-3), p. 337
  3. Larousse des échecs : Découvrir, approfondir, maîtriser (préf. Joël Lautier), Paris, Éditions Larousse, , 480 p. (ISBN 978-2-03-518207-4), p. 220

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Peter J. Monté, The Classical Era of Modern Chess, Jefferson (Caroline du Nord), McFarland & Company, , 594 p., p. 74-84