Maneige
Pays d'origine Drapeau du Canada Canada
Genre musical Rock progressif, jazz fusion
Années actives 19721983
Labels Capitol Records, Harvest Records
Composition du groupe
Anciens membres Denis Lapierre
Alain Bergeron
Yves Léonard
Gilles Schetagne
Jérôme Langlois
Vincent Langlois

Maneige est un groupe de rock progressif[1] et jazz fusion[2],[3] canadien, originaire du Québec. Formé en 1972 par Jérôme Langlois et Alain Bergeron, Maneige est le groupe de rock progressif québécois à plus grande longévité, ayant performé pendant plus d'un décennie.

BiographieModifier

Maneige est formé en 1972 par Alain Bergeron et Jérôme Langlois.[4]. Bergeron jouait de la flûte et du saxophone, tandis que Langlois était claviériste. Ils sont rejoints par le batteur Gilles Schetagne, le percussionniste Paul Picard et le bassiste Yves Leonard, pour former leur quintette original[5]. Le groupe joue quelques concerts au début des années 1970, ouvrant pour le groupe de rock progressif néerlandais Ekseption et pour Soft Machine le au CÉGEP Maisonneuve. Ils publient leurs deux premiers albums au label Harvest[6]. Leur premier album, éponyme, caractérise leur approche expérimentale. Le frère de Jérôme, Vincent Langlois, est recruté comme second claviériste et joueur d'instruments à vent, avec quelques passages aux percussions. Le guitariste Denis Lapierre est aussi ajouté au groupe[4]. Le groupe signe avec Capitol Records en 1974[7] ; leur deuxième album, aussi publié en 1975, s'intitule Les Porches[8].

Après ces deux premiers albums, Jérôme Langlois quitte le groupe à cause de divergences musicales, et Vincent Langlois endosse seul le rôle de claviériste. Paul Picard, de la formation originale mais absent des deux premiers albums, rejoint le groupe. Les deux prochains albums studio se consacrent bien plus sur des compositions courtes. Ni vent... ni nouvelle et Libre Service, comme ils sont ainsi intitulés, sont plus tard réédités en format CD au début des années 1990. Le groupe tourne au Canada, jouant notamment au Winnipeg Heritage Festival en 1978[9].

Un album live suit en 1979, intituléComposite[10]. Deux autres albums sortent au début des années 1980, dans un style plus jazz rock. À la fin des années 1990, Live Montreal 1974-1975 est édité et comprend plusieurs anciennes versions du groupe, comme le morceau Le Rafiot de leur premier album, et l'inédit 1-2-3-4-5-6.

En 2005, ProgQuébec réédite quelques archives, et publie la composition inédite Manège.

MembresModifier

Membres invités Modifier

  • Denis Lapierre (album 2)
  • Paul Picard (album 2)
  • Raoul Duguay (album 2)

DiscographieModifier

Albums studioModifier

SinglesModifier

  • 1984 : Québec Saint-Malo

Albums liveModifier

  • 1974 : Maneige live Montréal 1974-1975 (version courte de l'album)
  • 2005 : Live à l'Évêché - 1975 (réédition longue)
  • 2006 : Les Porches - Live (enregistré en 1974 ou 1975)

Notes et référencesModifier

  1. Paul Stump, Gentle Giant : Acquiring the Taste, SAF Publishing Ltd, , 112– p. (ISBN 978-0-946719-61-7, lire en ligne)
  2. Jack Litchfield, The Canadian jazz discography, 1916-1980, University of Toronto Press, , 945 p. (ISBN 978-0-8020-2448-0, lire en ligne), p. 442
  3. ""French Connection". Brandon Sun, via Newspaper Archives February 02, 1979 - Page 29
  4. a et b François Couture, « Maneige - Biography », AllMusic
  5. Lorenzo Barbagli, After the Flood : Progressive Rock 1976-2010, Lulu.com, , 119– p. (ISBN 978-1-4478-8420-0, lire en ligne)
  6. « From the Music Capitols of the World », Billboard, Nielsen Business Media, Inc.,‎ , p. 53– (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  7. From the Music Capitols of the World, Nielsen Business Media, Inc., , 67– p. (ISSN 0006-2510, lire en ligne)
  8. (en) "Maneige Les Porches". Sputnik, Simon Harris, 4 septembre 2013.
  9. (en) "Maneige virtuosity is refreshing". Winnipeg Free press, 30 octobre 1978 - Page 39.
  10. Ontario Library Review, vol. Volume 64, Provincial Library Service., (lire en ligne), p. 139.
  11. « Salut bye Jerome », sur La Presse canadienne.

Liens externesModifier