Ouvrir le menu principal

Megadyptes antipodes

Le manchot antipode (Megadyptes antipodes), également appelé manchot des antipodes ou manchot à œil jaune, est une espèce de manchot. Il est appelé hoiho (« faiseur de bruit ») par les Maori de Nouvelle-Zélande et yellow-eyed penguin (« manchot à œil jaune ») en anglais. Avec une population estimée à 1600 individus en 2017, il est considéré comme le manchot le plus rare du monde et se trouve actuellement en danger critique d'extinction[1].

Sommaire

DescriptionModifier

A l'âge adulte, les yeux du manchot antipode et le bandeau qui les entoure sont jaunes, ce qui lui vaut le nom de manchot à œil jaune en français, et yellow-eyed penguin en anglais. Son dos est noir et son ventre est blanc. Les juvéniles ont la tête plus grise, sans bande et avec des yeux gris. C'est un manchot de taille moyenne, mesurant de 65 à 78 cm pour un poids allant de 3,7 à 8,5 kg[2].
Certains individus peuvent atteindre 20 à 25 ans.

HabitatModifier

Le manchot antipode vit exclusivement sur les côtes néozélandaises de l'Ile du Sud, particulièrement dans la zone des Catlins et la péninsule Otago, ainsi que dans les Îles Auckland, Campbell et Stewart. Il vit toute l'année dans les zones forestières et les lieux à la végétation abondante qui bordent ces côtes[2].

ComportementModifier

Il est essentiellement piscivore, se nourrissant de petits poissons et de calamars. Le manchot antipode ne vit pas en colonie, mais forme un couple qui vit et nidifie à l'écart des autres individus .

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Fears for world's rarest penguin... » [« Craintes au sujet du manchot le plus rare du monde... »], The Guardian, (consulté le 15 août 2019)
  2. a et b « Le manchot à oeil jaune: caractéristiques, répartition », sur Manchots, gorfous et pingouins, (consulté le 15 août 2019)