Ouvrir le menu principal

Manac est une entreprise canadienne concentrant ses activités dans la conception et fabrications de semi-remorques. Manac est le plus important fabricant au Canada et l’un des plus importants fabricants d’unités spécialisées en Amérique du Nord [1]. Manac occupe le 7e rang en tant que fabricant de semi-remorques en Amérique du Nord [2]. Manac se distingue pour sa spécialisation de divers produits et en offre plus de 125 sous les marques de commerce Manac, CPS, Peerless, Darkwing, UltraPlate, Ultravan et Liddell Canada. L’entreprise a été fondée en raison d’approvisionnement pour Canam Steel Works (maintenant Groupe Canam), une compagnie sous opération du fondateur, Marcel Dutil [3]. Son siège social est situé à Saint-Georges, Québec dans la Beauce, et elle a des usines à Penticton, Colombie Britannique et Oran, Missouri[4].

Manac
Création 1966
Fondateurs Marcel Dutil
Forme juridique Société par actions
Slogan Peu importe ta route
Siège social Saint-Georges, Québec
Drapeau du Canada Canada
Direction Charles Dutil, Président et Chef de la direction
Activité Équipements de Transport
Produits Semi-remorques
Effectif 1200
Site web www.manac.com

Sommaire

HistoriqueModifier

FondationModifier

En 1966 la compagnie a été fondée par Marcel Dutil qui devait répondre aux demandes croissantes de remorques pour livrer les produits d’aciers de Canam Steel Works qui était situé à Saint-Gédéon-de-Beauce. Le delai de livraison pour les remorques en 1966 était de plus de 6 mois, alors il décida de fabriquer des remorques dans un garage à l’usine de Saint-Gédéon et fera ensuite les touches finales des unités dans sa grange arrière à Saint-Georges. Durant la production d’unités pour Canam plusieurs petits transporteurs de la région commencent à prendre note de la rapidité de livraisons des semi-remorques Manac et commence à passer des commandes. La production de Manac durant ces premières années fut seulement des remorques à plateau et fera que 11 unités durant la première année[5].

ChronologieModifier

  • 1966 : Manac est fondée par Marcel Dutil à Saint-Georges en Beauce. Elle fabrique seulement 11 unités dans sa première année lorsque son opération est dans la grange derrière la maison de Dutil.
  • 1972 : Manac fait l’acquisition des Aciers Canam. Avec cette acquisition le Groupe Canam Manac voit le jour[6].
  • 1974 : Manac aura son tout premier bureau de vente et réparation à Boucherville, Québec. À côté de l’usine de tablier métallique de Canam.
  • 1977 : Les premiers fourgons en plastiques renforcés de fibres de verre Manac voient le jour.
  • 1982 : Le premier fourgon en acier galvanisé (galvanisation) est née chez Manac.
  • 1986 : Manac est derrière la concurrence et commence la production de ses premiers fourgons en aluminium.
  • 1989 : Manac débute sa réputation spécialisé avec la lancé de deux produits innovateurs : Des plates-formes à rideaux latéraux et les semi-remorques à copeaux avec murs en acier.
  • 1991 : Les premières plates-formes d’acier et aluminium (Combo) se fabrique chez Manac.
  • 1994 : Manac voit une opportunité d’expansion à Orangeville, Ontario alors elle achète l’usine de 138 000 pieds carrés pour sa production de fourgons à la norme.
  • 2000 :
    • Manac lance à nouveau un nouveau produit, la plate-forme 100% aluminium.
    • Manac acquit la division canadienne de Kalyn-Siebert, ce qui inclut l’usine de 100 000 pieds carrés à Trois-Rivières, Québec et la marque de commerce Fabrex.
    • Un nouveau bureau de vente et centre de service ouvre ces portes à Mississauga, Ontario (Maintenant à Etobicoke, Ontario).
  • 2002 : Manac débute son expansion dans le marché américain avec l’achat des actifs de CPS trailers Inc. à Oran, Missouri[7].
  • 2004 :
    • Le Groupe Canam Manac se divise en raison de la décision de Canam voulant se concentrer sur la fabrication de composantes.
    • Manac voit le jour en tant que entreprise privée.
  • 2006 : Manac célèbre 40 ans d’expérience.
  • 2007 : L’ouverture de sa deuxième usine américaine voit le jour à Kennett, Missouri.
  • 2009 : Suite à la crise économique mondiale des années 2008 et suivantes Manac fait l’acquisition de la propriété intellectuelle Trailmobile Canada et de ses équipements.
  • 2011 : La propriété intellectuelle des fardiers de Liddell Canada devient sous propriété Manac.
  • 2012 : Manac est le seul fabricant de semi-remorques majeures en Amérique du Nord qui réussit tous les essais de collision à 50 km/h dans un pare-chocs réalisés par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS) des États-Unis[8].
  • 2013 : Manac devient une entreprise publique et ses actions se transigent à la Bourse de Toronto (TSX :MA)[9].
  • 2014 : Manac voit une opportunité dans l’ouest canadien et annonce l’acquisition de Peerless Limited de McCoy Corporation, un fabricant de semi-remorques spécialisées[10].
  • 2015 : Manac quitte la Bourse de Toronto et redevient privée[11].
  • 2016 : Manac souligne son cinquantième anniversaire[3].

Marques de produitsModifier

CPSModifier

Les semi-remorques CPS fut acquis par Manac en 2002. La marque de commerce CPS Dump Trailers fut débuté dans les 1980 dans le but d’aider l’industrie de la construction et d’agriculture avec leur besoin de semi-remorques. Manac utilise la marque de commerce CPS seulement aux États-Unis et fabrique les produits dans l’usine d’Oran, Missouri. La marque CPS on comme produits les suivants:[12]

  • Bennes Basculantes de Recyclage
  • Bennes Basculantes en Demi-Cercle
  • Bennes Basculantes Légère
  • Remorques à Déchargement Central
  • Remorques Légère à Déchargement Central
  • Semi-Remorques à Trémie

Lidell CanadaModifier

En 2011 Manac on fait l’acquisition de la propriété intellectuelle de Liddell Canada qui était sous opération et propriété des Remorques Nordic, un compétiteur québécois. Liddell Canada est une division de fardiers produite dans l’usine de Saint-Georges, Québec. Liddell Canada se différencie des autres fardiers dans le cas que les produits Liddell sont de hautes gammes et visés pour les fardiers spécialisés[13] . La marque Liddell offre 5 types de fardiers sous deux modèles: la Série M (3) et le Modèle AP (2)[14]

PeerlessModifier

Peerless est une compagnie qui fut acquis par Manac en 2014. Peerless est une compagnie qui est très spécialisés dans le domaine des remorques et châssis. Manac on fait l’acquisition de la marque Peerless dans le but de passer à travers l’industrie du pétrole, gaz, exploitation minière, forestière et construction dans l’ouest canadien. La compagnie Peerless utilise la marque Scona aux États-Unis. Son usine est situé à Penticton, Colombie Britannique. La marque Peerless vend plus de 100 types de remorques dans les secteurs suivants:[15]

  • Énergie Éolienne (3)
  • Multi-Essieux Charge Lourde (7)
  • Charge Lourde (29)
  • Gisement de Pétrole (40)
  • Stimulation et intervention de puits (4)
  • Pétrole et Gaz, forage et entretien des puits (5)
  • Grue de charriots (4)
  • Sylviculture (9)
  • Production d’énergie – transmission (1)
  • Remorques minières (1) [16]

TrailmobileModifier

En 2009, Manac on fait l’acquisition de la propriété intellectuelle de Trailmobile Canada. Trailmobile Trailer LLC était originellement un géant Américain dans la production de semi-remorques pour plus de 100 ans qui on fait faillite en 2001 mais leur opération Canadienne fut ouverte pour un autre 8 ans[17]. Trailmobile était une compagnie américaine pionnier dans les semi-remorques modernes, étant responsable pour plus de 40 000 unités durant la Deuxième Guerre mondiale. Manac utilise maintenant la marque Trailmobile pour vendre leurs fourgons dans le marché américain étant donné que la marque Trailmobile est un nom beaucoup plus reconnu aux États-Unis[18].

Notes et référencesModifier

  1. Manac Inc, « A Propos de Nous », sur Manac, (consulté le 5 janvier 2017)
  2. Paul Schenk, « Top-25 Trailer Builder Reach Previous Record of 340,000 Trailers and Chassis », sur Trailer Bodybuilders, (consulté le 7 juillet 2017)
  3. a et b Nancy Jutras, « Manac célèbre son 50e anniversaire », sur News Wire, (consulté le 6 juillet 2017)
  4. Manac Inc, « Usines de Production », sur Manac, (consulté le 6 juillet 2017)
  5. Gilbert Leduc, « Marcel Dutil : un homme et son empire », sur La Presse, (consulté le 5 juillet 2017)
  6. Groupe Canam inc, « Historique », sur Manac, (consulté le 6 juillet 2017)
  7. Gilbert Leduc, « Industrie du camionnage: le dur combat de Manac », sur Manac, (consulté le 7 juillet 2017)
  8. IIHS, « NEW CRASH TEST Underride guards on most big rigs leave passenger vehicle at risk in certain crashes », sur IIHS, (consulté le 5 juillet 2017)
  9. Gilbert Leduc, « Manac: sur la bonne voie », sur La Presse, (consulté le 7 juillet 2017)
  10. Jean-Michel Genois Gagnon, « Manac annonce l’acquisition de Peerless Limited », sur La Presse, (consulté le 5 juillet 2017)
  11. Jean-Michel Genois Gagnon, « Manac se retire de la bourse et demeurera québécoise », sur La Presse, 13 août 2015 2015 (consulté le 5 juillet 2017)
  12. Manac Trailers USA, « Manac Trailers », sur Manac, (consulté le 7 juillet 2017)
  13. EnBeauce.com, « Manac fait l’acquisition de Liddell Canada », sur En Beauce, (consulté le 7 juillet 2017)
  14. Liddell Canada, « Modeles Fardiers », sur Liddell Canada, (consulté le 7 juillet 2017)
  15. Peerless Limited, « About », sur Peerless, (consulté le 7 juillet 2017)
  16. Peerless Limited, « Products », sur Peerless, (consulté le 7 juillet 2017)
  17. Transport Routier, « Manac Achète Certain Actifs de Trailmobile », sur Transport Routier, (consulté le 7 juillet 2017)
  18. Manac Inc, « Trailmobile-Trailers », sur Manac USA, (consulté le 7 juillet 2017)