Maliouta Skouratov

Maliouta Skouratov
Image dans Infobox.
Biographie
Décès
Nom de naissance
Григо́рий Лукья́нович Скура́тов-Бе́льскийVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Enfants
Maria Malyouta-Skouratov
Iekaterina Grigorievna Chouiskaïa (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Grigori Loukianovitch Skouratov-Belski (russe : Григорий Лукьянович Скуратов-Бельский), plus connu sous le nom de Maliouta Skouratov (Малюта Скуратов) (? - ) est un des chefs de l'Opritchnina durant le règne d'Ivan le Terrible.

«Ivan IV et Maliouta Skouratov», par G.Sedov.
Maliouta Skouratov approche Philippe II afin de le tuer.

Maliouta Skouratov atteint la célébrité en 1569 en prenant part au procès et à l'exécution de Vladimir de Staritsa, seul cousin d'Ivan IV et possible prétendant au trône. En , Maliouta Skouratov étrangle l'ancien métropolite de Moscou, Philippe II, sur ordre d'Ivan le Terrible, pour avoir critiqué l'Opritchnina[1].

En , Skouratov conduit une expédition punitive contre Novgorod, tuant des centaines de ses citoyens soupçonnés de trahison. En 1571, Skouratov est chargé de l'enquête sur les causes de la défaite de l'armée russe face à celle du khan de Crimée Devlet Ier Giray.

Maliouta Skouratov est tué durant le siège de Weissenstein (aujourd'hui Paide, en Estonie) lors de la guerre de Livonie, en 1573. Il est enterré près de la tombe de son père, dans le monastère Saint-Joseph de Volokolamsk.

Une des filles de Skouratov, Maria Grigorievna, épouse Boris Godounov. Une autre de ses filles, qui a empoisonné Mikhaïl Skopine-Chouiski, est mariée au prince Dmitri Ivanovitch Skopine-Chouiski.

Apparitions dans la culture contemporaineModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Michael, T. Florinsky, Russia: A History and an Interpretation, vol. 1, New York, The Macmillan Company, , 11e éd., « 8 », p. 184.