Maison natale de Franz Schubert

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maison (homonymie) et Franz Schubert.
Maison natale-musée de Franz Schubert
Alsergrund (Wien) - Schuberthaus (1).JPG
Informations générales
Type
Musée de la musique biographique commémoratif
Ouverture
18 juin 1912
Dirigeant
Collections
Collections
Lieu, décor, objets, tableaux, documents de la vie et de l'oeuvre de Franz Schubert
Époque
Bâtiment
Protection
Denkmalgeschütztes Objekt (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Nussdorfer Strasse 54
Alsergrund
Flag of Austria.svg Autriche
Coordonnées
Localisation sur la carte de Vienne
voir sur la carte de Vienne
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Autriche
voir sur la carte d’Autriche
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg

La maison natale-musée de Franz Schubert (en allemand : Schubert Geburtshaus) est une maison-musée de Vienne en Autriche. Le célèbre compositeur de musique classique autrichien Franz Schubert (1797-1828) y est né et y a vécu les quatre premières années de sa vie. Un musée de la musique dépendant du musée de Vienne lui est dédié depuis 1912[1].

HistoriqueModifier

Franz SchubertModifier

Franz Schubert naît le à Vienne dans un appartement de cette maison de ville (baptisée Au Crabe Rouge) du 54 Nussdorfer Strasse, des faubourgs du nord-ouest de Vienne, ou douzième de quatorze enfants, il passe les quatre premières années et demie de sa vie, avant que sa famille ne déménage en 1801 à proximité au 3 de la Säulengasse, dans une maison achetée par son père pour y ouvrir et diriger sa propre école paroissiale[2].

Son père Franz-Theodor Schubert (instituteur de l'école paroissiale, et musicien) lui enseigne la musique classique, et lui donne ses premières leçons de violon et d'alto. Son frère aîné Ignaz lui apprend le piano-forte. Michael Holzer (organiste réputé maître de chapelle de l'église de Lichtental) lui apprend l'orgue, le chant, et la composition musicale[3].

Il joue de l'alto dans le quatuor à cordes familial, avec son père au violoncelle, et ses frères Ignaz et Ferdinand au violon. En 1808 Schubert (âgé de 10 ans) manifeste déjà un immense talent pour la musique classique, et intègre le chœur d'enfants de la chapelle impériale de Vienne, ainsi que le séminaire et son orchestre, ou il devient élève d'Antonio Salieri, directeur de musique à la cour de l'Empire d'Autriche (également professeur de Ludwig van Beethoven, et de Franz Liszt...). Il commence à composer pendant sa période de formation. Après une courte tentative du métier d'instituteur, il débute une carrière de compositeur fulgurante (« Je ne suis né que pour composer » confie-t-il à un ami) pour devenir après sa mort (la majeure partie de son oeuvre étant publiée à titre posthume) un des plus importants compositeurs de l'histoire de la musique classique, et de musique romantique du XIXe siècle (avec plus de mille compositions achevées de son catalogue Deutsch). Il disparaît précocement de maladie en 1828, à l'age de 31 ans.

Musée SchubertModifier

Le conseil municipal de Vienne achète la maison en 1908, pour y créer un musée Schubert, inauguré le 18 juin 1912, avec 4 pièces avec décor d'époque[4], où sont exposés objets (dont ses célèbres lunettes rondes), tableaux, documents de la vie et de l'oeuvre l'artiste.

Notes et référencesModifier

  1. « Schubert Geburtshaus », sur www.wienmuseum.at (consulté le 29 juin 2019)
  2. « Säulengasse », sur www.geschichtewiki.wien.gv.at (consulté le 29 juin 2019)
  3. « Franz Schubert », sur www.musicologie.org (consulté le 29 juin 2019)
  4. « Schubert-Geburtshaus », sur www.geschichtewiki.wien.gv.at (consulté le 30 juin 2019)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externesModifier