Macénites

Macénites

Populations significatives par région
Autres

Les Macénites (Makanitae[1], Massenas[2]), sont une ancienne tribu probablement d'origine berbère située en Maurétanie tingitane.

Voisins de la tribu des Bavares, ils s'allient en 168 aux Baquates — auxquels ils sont constamment associés dans la littérature antique[3] et avec lesquels ils forment le grand peuple du Moyen Atlas antique[4] — pour menacer Volubilis. Ils constituent la gens la plus méridionale de la région citée dans les listes de Ptolémée[3].

L'inscription sur un autel de la paix datant des années 173-175 trouvé dans le faubourg ouest de Volubilis, non loin du canal, atteste que le gouverneur de Tingitane conféra avec « Ucmetius, prince des Macénites et des Baquates »[3].

Le géographe Julius Honorius les nomme erronément « Salamaggenites » par confusion avec le nom du fleuve Sala[4] et Dion Cassius positionne le mont Atlas « dans le Macénitide, près de l'Océan, vers le Couchant » où il situe tout aussi erronément les sources du Nil[5].

Leur souvenir est peut-être conservé dans le nom de la tribu berbère des Meknassas et dans celui de la ville de Meknès[3].

SourcesModifier

Ils sont connus notamment par Ptolémée, Dion Cassius et l'Itinéraire d'Antonin ((A Tingi Mauretania, id est ubi Bacuates et Macénites barbari morantur, per maritima loca, Cartaginem usque)[6].

Ils sont aussi mentionnés dans le Liber generationis d'Hippolyte de Rome.

RéférencesModifier

  1. Jehan Desanges, « Baquates », Encyclopédie berbère, no 9,‎ , p. 1334–1336 (ISSN 1015-7344, lire en ligne, consulté le 19 août 2020)
  2. René Rebuffat, « Les tribus en Maurétanie Tingitane », Antiquités africaines, vol. 37, no 1,‎ , p. 23–44 (DOI 10.3406/antaf.2001.1330, lire en ligne, consulté le 19 août 2020)
  3. a b c et d Christine Hamdoune, « Ptolémée et la localisation des tribus de Tingitane », Mélanges de l'école française de Rome, vol. 105, no 1,‎ , p. 261–266 (DOI 10.3406/mefr.1993.1800, lire en ligne, consulté le 19 août 2020)
  4. a et b Yves Modéran, Les Maures et l’Afrique romaine (IVe-VIIe siècle), Publications de l’École française de Rome, (ISBN 978-2-7283-1003-6, lire en ligne), p. 102
  5. Jérôme Carcopino, « La fin du Maroc romain », Mélanges de l'école française de Rome, vol. 57, no 1,‎ , p. 393 (DOI 10.3406/mefr.1940.7319, lire en ligne, consulté le 19 août 2020)
  6. Edmond Frezouls, « Nouvelles inscriptions de Volubilis », Comptes rendus des séances de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, vol. 96, no 3,‎ , p. 395–402 (DOI 10.3406/crai.1952.9963, lire en ligne, consulté le 19 août 2020)