MV Arctic Sunrise

Arctic Sunrise
Image illustrative de l’article MV Arctic Sunrise
L'Arctic Sunrise à l'ancre à Mäntyluoto (Finlande)
Type Navire océanographique renforcé pour la navigation dans les glaces.
Histoire
Chantier naval Vaagen Verft Drapeau de la Norvège Norvège
Lancement janvier 1975
Statut En service Greenpeace depuis 1995
Équipage
Équipage 16
Caractéristiques techniques
Longueur 49,62 m
Maître-bau 11,50 m
Tirant d'eau 5,30 m
Déplacement 497 t
Propulsion moteur diesel MaK
Puissance 2 495 ch
Vitesse 13 nœuds
Carrière
Propriétaire Greenpeace
Armateur Greenpeace
Pavillon Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Port d'attache Amsterdam
IMO 7382902

Le MV Arctic Sunrise est un navire océanographique renforcé pour la navigation dans les glaces appartenant à l'association écologique Greenpeace depuis 1995.

HistoireModifier

Il eut un accrochage avec le Nisshin Maru, baleinier japonais, lors d'une campagne anti-chasse en 2006[1].

Le , tous les membres d'équipage de l’Arctic Sunrise ont été arrêtés par les autorités russes après avoir tenté d'aborder une plate-forme pétrolière en mer de Petchora[2] pour protester contre des projets de forages en Arctique[3]. Selon les autorités russes, les militants auraient mis en danger le personnel de la plate-forme par leur action[4].

La justice russe a inculpé les 30 militants — dont le capitaine Peter Willcox et 2 journalistes free-lance présents à bord pour couvrir l'action — de « piraterie en groupe organisé », un crime passible de quinze ans de prison[5]. Ils ont été détenus à Mourmansk, puis à Saint-Pétersbourg, libérés sous caution, avant d'être finalement amnistiés[6]. Le bateau, confisqué par les russes[7] pendant un an, a été rendu à la suite de la décision du Russian investigative committee, sans doute forcée par la décision du Tribunal International du Droit de la Mer de Hambourg[8], même si la Russie avait indiqué qu'elle ne reconnaissait pas la juridiction du TIDM sur cette affaire étant donné qu'elle considérait cet acte comme de la piraterie - donc concernant les lois russes.

La cour internationale de justice de La Haye a condamné la Russie à payer des dommages aux Pays-Bas pour cette capture du navire, mais n'a pas encore indiqué le montant des dommages dus[9].

 
MV Arctic Sunrise.

PostéritéModifier

Le MV Arctic Sunrise apparaît aux débuts du film Armageddon sorti en 1998.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Greenpeace, whalers clash at sea », sur CNN.com, .
  2. Le Monde avec AFP, « Russie : tout l'équipage du bateau de Greenpeace mis en détention », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. « Arctic Sunrise : la Russie poursuit sa pression sur les militants de Greenpeance », sur RTBF Info, (consulté le 14 août 2020).
  4. « Sputnik France : actualités du jour, infos en direct et en continu », sur ria.ru (consulté le 14 août 2020).
  5. « Sputnik France : actualités du jour, infos en direct et en continu », sur ria.ru (consulté le 14 août 2020).
  6. Le Monde avec AFP, « « Arctic-Sunrise » : tous les militants non russes de Greenpeace ont quitté la Russie », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  7. « Russie: le capitaine du navire de Greenpeace a été libéré », L'Express,‎ (lire en ligne, consulté le 14 août 2020).
  8. « www.itlos.org: Case No. 22 », sur www.itlos.org (consulté le 8 novembre 2015)
  9. (en-GB) « Arctic Sunrise case: Russia ordered to pay damages - BBC News », sur BBC News (consulté le 8 novembre 2015)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :