Métallogénie

étude les mécanismes de formation des gisements métallifères

La métallogénie, appelée aussi métallogenèse, étudie les mécanismes de formation des gisements métallifères et se propose de définir des outils méthodologiques et des guides de prospection utilisables par les explorateurs et prospecteurs miniers.

Abondance des éléments dans la croûte terrestre supérieure en fonction de leur numéro atomique (éléments pétrogènes et éléments métallogènes).

Gisements métallifères et mécanismes de formationModifier

Un gisement métallifère correspond à une formation géologique dans laquelle l'élément chimique exploité se trouve à une teneur très supérieure à celle du clarke de cet élément.

ProspectionModifier

Notes et référencesModifier

  1. Les importants gisements de nickel canadien, à la suite d'un probable impact météoritique au précambrien, sont formés par ce processus.
  2. Robert Fouet et Charles Pomerol, Minerais et terres rares, Presses universitaires de France, , p. 87.
  3. Les gisements pegmatitiques (peu de métaux) sont formés par ce processus. Les pegmatites résultent d'une différenciation magmatique associée à des phénomènes de dissolution (par l'eau, des halogènes comme le fluor et le chlore, le bore). C'est le cas de la wolframite et de la cassitérite par exemple.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier