Lyramulaceae

Les Lyramulaceae sont une famille d'algues unicellulaires de l'ordre des Dictyochales.

Le genre fossile Lyramula a été décrit par G. Dallas Hanna en 1928 dans une roche diatomite du Crétacé de Californie[2],[3], et a également été trouvé dans des roches des montagnes de l'Oural et de l'île Seymour dans la péninsule antarctique[4].

ÉtymologieModifier

Le nom vient du genre type Lyramula, dérivé du latin lyra, lyre, en référence à la forme « en lyre » du squelette siliceux, le suffixe mula n'étant pas clair ; il pourrait s'agir de l'accusatif lyram suivi de ula pour l'euphonie.

DescriptionModifier

Le squelette de ces silicoflagellés peut être un simple tube robuste en silice en forme de « U » (Lyramula simplex), ou constitué d'une épine « vertébrale » à la jonction de deux branches de silice, formant un « Y » (Lyramula furcula)[2],[4].

Liste des genresModifier

Selon AlgaeBase (6 janvier 2022)[5] :

Notes et référencesModifier

  1. Guiry, M.D. & Guiry, G.M. AlgaeBase. World-wide electronic publication, National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org, consulté le 6 février 2022
  2. a et b G.D.Hanna. Silicoflagellata from the Cretaceous of California. Journal of Paleontology Vol. 1, No. 4, 1928, p. 259-263 + plate 41 : lire en ligne
  3. G. Deflandre. Exposé de géologie. III Les flagellés fossiles. Hermann, Paris, 1936 : lire en ligne
  4. a et b K. McCartney et al.. Unusual examples of the silicoflagellate Lyramula simplex from the Campanian of northwestern Canadian. J. Nannoplankton Res. (ISSN 1210-8049) 32 (1), p. p33-37, 2011 : Arctic : lire en ligne
  5. Guiry, M.D. & Guiry, G.M. AlgaeBase. World-wide electronic publication, National University of Ireland, Galway. https://www.algaebase.org, consulté le 6 janvier 2022