Ouvrir le menu principal

Ludovic Ajorque

joueur de football français

Ludovic Ajorque
Image illustrative de l’article Ludovic Ajorque
Situation actuelle
Équipe Drapeau : France RC Strasbourg
Numéro 25
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance (25 ans)
Lieu Saint-Denis (La Réunion)
Taille 1,97 m (6 6)
Période pro. 2014 -
Poste Avant-centre
Pied fort Gauche
Parcours junior
Saisons Club
2011Drapeau : France AS Excelsior
2011-2012Drapeau : France FC Nantes
2012-2014Drapeau : France Angers SCO
Parcours senior1
SaisonsClub 0M.0(B.)
2011Drapeau : France AS Excelsior
2014-2016Drapeau : France Angers SCO001 0(0)
2014-2015 Drapeau : France Le Poiré-sur-Vie VF017 0(3)
2015-2016 Drapeau : France Luçon VF033 0(9)
2016-2018Drapeau : France Clermont Foot070 (20)
2018-Drapeau : France RC Strasbourg024 (10)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
Dernière mise à jour : 13 avril 2019

Ludovic Ajorque, né le à Saint-Denis (La Réunion), est un footballeur français qui évolue au poste d'avant-centre au RC Strasbourg.

Sommaire

BiographieModifier

Arrivée en métropoleModifier

Ludovic est le fils de Jean-Noël Ajorque ancien footballeur qui a evolué avec la réserve du RC Lens de 1990 à 1993. Alors que Ludovic voit le jour le 25 février 1994 à Saint-Denis (La Réunion), son père décide de rentrer à la Réunion pour s'occuper de sa famille et s'engage avec le CSSD. En 2011, il effectue quelques apparitions avec l'AS Excelsior et se retrouve a jouer avec son papa Jean-Noël. Sa carrière en métropole aurait pu débuter à l'AJ Auxerre, club partenaire de l'AS Excelsior à la Réunion, mais les bourguignons ne retinrent pas son profil, mais également avec le FC Nantes, qu'il avait séduit lors d'un essai mais ces derniers avaient atteint leur quota de joueurs sous contrat, ou encore avec le RC Lens, un accord ayant été passé mais les Sang et Or tentèrent de repousser son arrivée à l'été alors que les démarches pour son départ étaient déjà entreprises pour le début d'année 2012. Une multitude de déconvenues qui le conduiront à l'Angers SCO qui ne se priva pas de saisir l'occasion en l'intégrant à son centre de formation[1].

Angers SCOModifier

En Anjou, il marque de son empreinte la saison 2013-2014 de l'équipe réserve évoluant en CFA 2, scorant à 10 reprises en 22 apparitions (dont 21 titularisations). Pointant le bout de son nez avec les professionnels lors de la préparation estivale 2014, il est lancé dans le grand bain lors du premier tour de la Coupe de la Ligue face à Nîmes le 12 août (victoire 2-1), associé à Jérémy Blayac[1].

Prêt au Poiré-sur-Vie VFModifier

Apparu à seulement deux reprises dans le groupe professionnel du futur troisième de Ligue 2, il est envoyé s'aguerrir en prêt au Poiré-sur-Vie VF en novembre. Il y découvre le National. Buteur pour son premier match face au Stade Pontivy (DH) lors du septième tour de la Coupe de France, la suite s'avère plus délicate, victime d'une lésion à la cuisse mi-décembre l'éloignant des terrains pendant plus de deux mois. Néanmoins, peu de temps après son retour, il débloque son compteur en National. Une réalisation cruciale, donnant la victoire au Poiré face au CA Bastia, permettant au club vendéen de sortir de la zone de relégation. Il peut, surtout, enfin enchaîner les rencontres, remplissant le but premier de son prêt : engranger du temps de jeu, inscrivant seulement une seconde réalisation à Fréjus-Saint-Raphaël (2-2). Il sera de la dernière équipe des Genôts à évoluer à ce niveau. Si le maintien est acquis sportivement, le club fait le choix de se retirer pour évoluer en CFA 2, championnat aux contraintes financières et administratives moins contraignantes[1].

Prêt à LuçonModifier

Le SCO promu en Ligue 1, son pedigree y est encore bien maigre pour y postuler à une place. Pour prendre de la caisse, il est de nouveau prêté en National, à une cinquantaine de kilomètres du Poiré, à Luçon. Il y rejoint le « Barça du National » selon l'entraîneur du FC Chambly, Bruno Luzi. Son premier but ouvre la voie à une remontada, mené 0-2 lors de la réception de Châteauroux, les luçonnais l'emporteront finalement 3-2. Il ne marque d'ailleurs rarement pour rien, sur ses neuf réalisations, Luçon connaît 2 victoires et 6 nuls pour 1 défaite[1].

Clermont FootModifier

En juillet 2016, Ajorque signe un contrat de trois ans au Clermont Foot[2]. Pour son premier but sous ses nouvelles couleurs, il mystifie un ancien angevin, Frikeche, et offre la victoire 2-1 aux siens face à Ajaccio (5e journée). Victime de sa première grave blessure, une fracture à la base du cinquième métatarse du pied droit, il est éloigné trois mois des terrains. Il ne loupe pas sa rentrée, buteur opportun face au leader d'alors, le stade brestois, pour une égalisation 1-1 à la 83e. Sur les cinq buts qu'il inscrit, son équipe connait une victoire et quatre nuls[1].

Si son nombre de buts marqués peut paraître faible, ses progrès et son importance dans le jeu sont soulignés par sa coach, Corinne Diacre, qui apprécie sa capacité à exploiter son gabarit et sa volonté de travailler « sa vitesse et sa vivacité qui ne sont pas ses qualités premières », et son coéquipier, Rémy Dugimont, qui met en avant sa présence, pesant sur les défenses adverses. Précurseur, il déclarait fin juillet 2017 : « Sa deuxième année sera charnière, il faut confirmer. Il a toutes les cartes en main pour ça. » Des attentes auxquelles il saura répondre, lors de la saison 2017-2018, il marque à 14 reprises, le Clermont Foot, avec Ajorque buteur, ne connaissant qu'une seule fois la défaite, à Nîmes, pour, autrement, 10 victoires et 3 nuls[1].

RC Strasbourg AlsaceModifier

Le 4 juin 2018, il signe un contrat de quatre saisons avec le Racing Club de Strasbourg et découvre la Ligue 1 pour la première fois, et se dit intéressé par le projet et les supporters du Racing, qui réalise sa deuxième saison consécutive dans l’élite suite à sa liquidation judiciaire en 2011[3].

Le 9 mars 2019, il signe le doublé le plus rapide de la saison en Ligue 1, en 103 secondes[4], face à l'Olympique Lyonnais. Il remporte de la Coupe de la Ligue en 2019

PalmarèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. a b c d e et f « Portrait joueur #27 : Mais qui es-tu, Ludovic Ajorque ? », sur statsl1mpg.over-blog.com,
  2. « Transfert : Ludovic Ajorque (Angers) à Clermont », sur lequipe.fr,
  3. « Ludovic Ajorque : 4 ans au Racing », sur www.rcstrasbourgalsace.fr (consulté le 4 juin 2018)
  4. « Strasbourg rattrape l'OL grâce à un doublé d'Ajorque », sur www.lfp.fr (consulté le 13 mars 2019)

Liens externesModifier