Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Monod.
Lucien Hector Monod
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Nationalité
Activités
Formation
Lieu de travail
Enfant

Lucien Hector Monod est un artiste peintre français rattaché à ses débuts au mouvement symboliste, également dessinateur et graveur, né le à Paris et mort le .

Il est le père du scientifique Jacques Monod et le cousin du peintre impressionniste Wilfrid de Glehn.

BiographieModifier

Fils de Gustave Louis Monod et Louise Catherine Armand-Delille, Lucien Monod est issu d'une famille originaire de Suisse et de tradition réformée, installée en France depuis 1808. La famille Monod comprend de nombreux pasteurs : Lucien est le premier à se consacrer aux arts[1]. De 1886 à 1889, il fréquente l'Académie Julian, notamment l'atelier de Puvis de Chavannes.

À partir de 1891, il rejoint la Société nationale des beaux-arts et expose régulièrement au Salon des artistes français. En 1899, La Voix des sources, une lithographie d'après un poème d'Henri de Régnier est publiée dans L'Estampe moderne. Il collabora également au magazine d'art The Studio.

Se marie en 1892 avec Suzanne Robineau (1868-1893), fille de sa cousine Hélène Stapfer-Robineau qui meurt en donnant naissance à leur fille Juliette.

En 1896, il épouse l'Américaine Charlotte Todd McGregor (1867-1954)[2], le couple a deux enfants, Philippe et Jacques ; la famille part s'installer à Cannes en 1917 dans une maison que Lucien a fait construire.

Entre autres portraits, il composa une gravure représentant James George Frazer (1933).

Lucien Monod est l'auteur d'une importante suite d'études sur le marché des estampes parue chez l'éditeur d'art Albert Morancé de 1920 à 1931 en 9 volumes : Aide-mémoire de l'amateur et du professionnel : le prix des estampes, anciennes et modernes, prix atteints dans les ventes - suites et états, biographies et bibliographies. Elle comprend entre autres l'une des premières monographies sur les gravures de Félix Vallotton.

Notes et référencesModifier

  1. (en) « Monod, Jacques Lucien », in Encyclopedia.com, fr. Dictionary of Scientific Biography (2008), en ligne.
  2. Notice généalogique sur geni.com, en ligne.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • « Monod, Lucien », in Emmanuel Bénézit (dir.), Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Gründ, 1966, tome 6, page 182.

Liens externesModifier