Ouvrir le menu principal

Lucas de Wael

peintre et graveur flamand
Lucas de Wael
Anton van dyck-retrato doble de los hermanos lucas y cornelis wael.jpg
Double portrait des frères Lucas et Cornelis de Wael par Antoine van Dyck (français)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
AnversVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Fratrie

Lucas de Wael (1591 - 1661) est un artiste peintre, graveur et marchand d'art flamand. Issu d'une famille d'artistes, il travaille avec son frère Cornelis de Wael.

BiographieModifier

Lucas de Wael naît le à Anvers[1] dans une famille d'artistes : il est le fils du peintre et graveur Jan de Wael I (1558-1633) et de Gertrude de Jode, qui provient elle-même d'une famille d'artistes, son père étant le cartographe Gerard de Jode qui a pour frère le graveur Pieter de Jode l'Ancien. Il étudie d'abord avec son père aux côtés de son frère Cornelis (1592–1672) puis devient l'élève de Jan Brueghel l'Ancien[2].

Lucas aurait voyagé en France dès son jeune âge. Son petit frère Cornelis l'accompagne quand il se rend en Italie : après une étape à Rome, les frères de Wael s'installent à Gênes[3]. Gênes est alors une destination privilégiée pour les artistes, la concurrence entre eux y étant moins intense que dans les centres culturels dominants que sont Rome, Florence et Venise. Gêne est une ville portuaire en plein essor où de nombreux clients et collectionneurs potentiels, sont de passage, vivent ou viennent s'installer[4].

L'atelier des frères de Wael à Gênes devient le centre d'une colonie d'artistes flamands qui résident ou sont de passage en ville. Ces artistes profitent de l'activité que l'atelier génère de même que l'hospitalité et le matériel qu'il offre[5]. Quand Antoine van Dyck visite Gênes, il séjourne chez les frères de Wael et Cornelis devient son principal collaborateur en ville[6]. Van Dyck réalise un portrait des frères de Wael (voir vignette ci-dessus) qu'a reproduit par la suite Wenceslas Hollar[N 1].

Lucas et Cornelis ont également une activité de marchand d'art ou de biens. En 1628, Lucas rentre à Anvers où il joue un rôle majeur dans ses activités commerciales[7],[8].

Lucas a deux fils : Anton et Jan Baptist de Wael. Ce dernier a voyagé en Italie pour étudier auprès de son oncle Cornelis[1].

Lucas meurt le à Anvers[1].

ŒuvreModifier

 
Mendiants, Palazzo Bianco, Gênes

Lucas de Wael est surtout connu pour ses eaux-fortes, mais il a aussi une réputation de peintre sur toile et de fresques. La majeure partie de son œuvre est constituée de paysages et de vues de ports avec des bateaux. Un seul tableau signé a été retrouvé, ce qui rend les attributions de ses œuvres — et donc leur étude — difficiles.

Dans beaucoup des tableaux de Lucas, son frère Cornelis a ajouté le staffage, tandis que Lucas se charge, lui, de peindre les paysages des scènes de bataille ou vues de port de son frère[2].

Notes et référencesModifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « Lucas de Wael » (voir la liste des auteurs).

Notes
Références
  1. a b et c (en) « Fiche de Lucas de Wael », sur Rkd.nl (consulté le 8 mars 2017).
  2. a et b (en) Jetty E. van der Sterre, « Fiche de Lucas de Wael », sur Grove Art Online (consulté le 8 mars 2017).
  3. Houbraken 1718, p. 146-147.
  4. (nl) « Anversa & Genova: een hoogtepunt in de barokschilderkunst », sur CODART.
  5. (en) A. Stoesser, « Lucas and Cornelis de Wael: their family network in Antwerp and beyond », Family Ties, Art Production and Kinship Patterns in the Early Modern Low Countries, Turnhout,‎ , p. 225-239.
  6. (es) « Fiche de Cornelis Wael », sur Musée du Prado (consulté le 7 mars 2017).
  7. (nl) « Lucas and Cornelis de Wael: Flemish artists and dealers in Antwerp, Genoa and Rome in the seventeenth century », sur igitur-archive (consulté le 8 mars 2017).
  8. (nl) Arnold Houbraken, « Kornelis de Waal », dans De groote schouburgh der Nederlantsche konstschilders en schilderessen, (lire en ligne), p. 153-154.

AnnexesModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :