Ouvrir le menu principal

Louis de Curt

homme politique français
Louis de Curt
Pierre-Charles Coqueret - De Curt.jpg
portrait de Louis de Curt par Pierre-Charles Coqueret
Fonction
Député
Guadeloupe
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Louis de Curt, né à Avignon le 18 mai 1722 et décédé à Londres le 2 décembre 1804, est un militaire et homme politique français.

BiographieModifier

Il fut capitaine dans les troupes coloniales de la Guadeloupe jusqu'en 1779[1] et député de la Guadeloupe à la Constituante le 22 septembre 1789 avec Gaspard vicomte de Galbert. Il proposa le 27 novembre, la création d'un Comité des Colonies, mais ne réussit pas à faire adopter sa motion. Il est député de la Guadeloupe jusqu'en 1792. Il émigra en Angleterre après la mort du Roi et demeura à Londres où il négocia avec le gouvernement le traité de Whitehall. Il mourut à Londres vers 1805[2].

Signé le 19 février 1793[3],[4] entre les Anglais et les colons de Saint-Domingue, la Martinique et la Guadeloupe, le traité de Whitehall permit aux colons français de combattre les troupes révolutionnaires et l'émancipation des Noirs, et aux Anglais de récupérer la lucrative fiscalité sur les plantations de sucre françaises.

Publication gouvernementaleModifier

  • Motion de M. de Curt : député de la Guadeloupe, au nom des colonies réunies, 1789 (OCLC 29068848)
  • Rapport fait au nom du comité de la marine sur l'administration des ports & arsenaux, 1790? (OCLC 21943434)
  • Décret sur les principes constitutionnels de la marine, du 26 juin 1790, (OCLC 19524215)
  • Décret sur les fonds de la marine et des colonies du 20 janvier 1791, 1791 (OCLC 29067845)
  • Décret sur les dépenses de l'expédition extraordinaire pour les Antilles, 1791 (OCLC 7203218)

BibliographieModifier

Références externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Archives nationales : dossiers individuels du personnel colonial, militaire et civil de l'Ancien Régime
  2. archives nationales : Extraits de la correspondance de l'intendant de la Martinique Louis François Dubuc, intendant, 1815, p. 49.
  3. Henri Joucla, Le conseil supérieur des colonies et ses antécédents : avec de nombreux documents inédits et notamment les procès-verbaux du comité colonial de l'assemblée constituante, Paris, du monde moderne, , p. 130 avec contenu de la lettre de Henry Dundas
  4. Henry Lémery, Martinique, terre française, G.P. Maisonneuve, , p. 32