Ouvrir le menu principal

Louis Vallet (dessinateur)

dessinateur, costumier, cofondateur de la Société des humoristes
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louis Vallet.
Louis Vallet
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Louis Vallet, né à Paris le et mort en 1940, est un peintre et illustrateur français.

Sommaire

BiographieModifier

Le premier juin 1904, il fut l'un des neuf cofondateurs de la Société des Dessinateurs Humoristes, notamment avec Abel Truchet et Charles Léandre, son premier président. Vallet fut le vice-président de l'association sous la présidence de Forain, au moins de 1924 à 1929. Parmi elle, la société compte aussi Dépaquit, Pinchon, Robida, Steinlein, Villemot, Willette. En 1904, il participa à la Fête Henry Monnier organisée par la société et donnée sur les grands boulevards parisiens.

En 1924, il réside au 46 rue des Martyrs à Paris.

ŒuvreModifier

Les thèmes de prédilection de Vallet portent sur la vie militaire contemporaine, l'élégance parisienne, l'éternel féminin, l'équitation, la marine à voile.

Sur le plan technique, l'artiste naturaliste qu'est Vallet pratique l'huile, l'aquarelle comme le dessin. Certaines de ses oeuvres font l'objet de gravures, notamment de lithographies.

Il a illustré de nombreux livres : Le Chevalier Miserey (1888) d'Abel Hermant, Mademoiselle Fifi (1902) de Guy de Maupassant, Le chic à cheval, histoire pittoresque de l'équitation (texte et dessins, 1891, chez Firmin-Didot, Paris), Croquis de cavalerie à travers l'Europe (texte et gravures, 1893), Napoléon et l'Empire de Louis-Henry Lecomte, Récits malgaches (1896) de Charles Ségard et La Garde Impériale de Louis Fallou.

Il a collaboré à de nombreux journaux illustrés, notamment humoristiques : Le Figaro, New-York herald, Vogue, L'Illustration, Le Charivari, Graphic, La Vie parisienne, Le Frou-frou, Femina, L'Amour, Le Rire, Le Sourire, Eros, La Giberne.

Il a exécuté des costumes pour le théâtre de l'Odéon.

Il a réalisé des affiches, notamment pour la marque Job. (https://commons.wikimedia.org/wiki/Category:Louis_Vallet#/media/File:Louis_Vallet_pour_Collection_JOB.jpg)

Les oeuvres de cet illustrateur de la vie militaire comme de l'élégance féminine sont aussi reproduites sous forme de cartes postales.

Décorateur, il est chargé par le chirurgien académicien Antonin Gosset de décorer sa Villa Gosset ( "Manoir de la Falaise", construit de 1925 à 1929 par Corruble) à Quiberville, près du Havre.

Il participa à de nombreuses expositions collectives : au Salon du Rire au Palais des Glaces en 1907, au Salon des Dessinateurs Humoristes à la Galerie La Ville L'Evêque (premier salon du genre, 1911) puis à la Galerie La Boétie ( de 1912 à au moins 1924), au Salon de la Société des artistes français à partir de 1888, et au Salon d'hiver de 1923 à 1925. En 1924, il expose de façon permanente avec les autres principaux humoristes contemporains à l'Estampe Artistique, au 32 rue de Provence à Paris.

Il est titulaire de la Médaille coloniale et est officier d'académie, aujourd'hui Ordre des Palmes Académiques.

Collections publiquesModifier

Le musée des beaux-arts de Béziers conserve de lui Un hussard Chamberand et Un chasseur en faction[1].

Le Musée Nationale de la Voiture, l'un des trois musées du domaine de Compiègne, conserve une de ses séries de lithographies consacrées à la bicyclette.

Ouvrages illustrésModifier

  • Charles Virmaître, Paris impur, illustrations de Louis Vallet, A. Dalou, 1889 [Disponible sur Gallica]
    Réédité en 2015 aux éditions Abordables : fac-similé de l'édition originale (sa seconde édition, de 1891).

Notes et référencesModifier

  1. Dictionnaire Bénézit, Paris, Éditions Gründ, 1955, p. 462.

AnnexesModifier