Louis Hardouin Tarbé

personnalité politique française

Louis Hardouin Tarbé, né à Sens le , mort le , à Paris. Avocat et haut fonctionnaire français.

BiographieModifier

Premier commis des Finances sous Jacques Necker et Charles Alexandre de Calonne, il devient directeur des contributions sous Claude Antoine de Valdec de Lessart. Louis XVI en fit, le 25[réf. souhaitée] mai[a] 1791, le ministre des Contributions et revenus publics. C'est lui qui organisa la nouvelle administration des Finances. Il organisa principalement la contribution foncière pour remplacer tailles, gabelles et vingtième.

Très attaché au roi, proche des Feuillants, il quitta le ministère avec eux le 24[réf. souhaitée] mars 1792, pour laisser la place aux Girondins. Proscrit le 15[réf. souhaitée] , il parvint à se cacher et refusa par la suite tout emploi, quoiqu'il eût été porté par le conseil des Cinq-Cents sur la liste des candidats au Directoire.

 
Signature

Source partielleModifier

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Louis Hardouin Tarbé » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (lire sur Wikisource)

Dictionnaire des parlementaires français

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Louis XVI, « Loi du relative à l'organisation du ministère », dans Collection générale des lois, proclamations, instructions et autres actes du pouvoir exécutif : publiés pendant l'Assemblé nationale constituante et législative, depuis la convocation des États généraux jusqu'au 31 décembre 1791 (lire en ligne), p. 838-850.

Liens externesModifier