Louis Eustache Ude

cuisinier français
Louis Eustache Ude
Louis Eustache Ude.png
Biographie
Naissance
Décès
Activité

Louis-Eustache Ude, (né vers 1769 et mort le ), chef et auteur, est le chef français le plus connu à Londres jusqu'à l'ère d'Alexis Soyer, de 1837-1850[1]. Ude était le chef de Crockford's, un club de jeu et de restauration à la mode sur St James's Street, Londres.

Son père, chef à Versailles à Louis XVI, y place son fils comme apprenti dans les cuisines, mais la cuisine ne l'intéresse pas[2]. Après avoir fait son apprentissage chez un bijoutier, puis chez un graveur, et après plusieurs autres métiers, Ude est enfin embauché comme maître d'hôtel de Letizia Bonaparte. Après avoir servi à ce titre pendant un certain temps, il déménage à Londres. Pendant vingt ans, il est maître d'hôtel de William Molyneux, près de Liverpool. Lord Sefton paie Ude généreusement, 300 guinées par an. À sa mort en 1838, il laisse à Ude une rente de 100 guinées par an, bien que le chef ait depuis longtemps quitté son service[3].

Ude entre au service du deuxième fils de George III, Frédéric d'York. La mort du duc en 1827 permet à Ude d'occuper le poste de chef de cuisine au club créé par William Crockford, et Ude y devient célèbre. Son salaire de début chez Crockford est de 1 200 livres par an. À son départ en septembre 1838, en raison d'un désaccord salarial, il est remplacé par Charles Elmé Francatelli jusqu'à la fermeture du club en 1845[3].

Ude a publié deux livres de cuisine[4], The French Cook, publié en 1813 alors qu'il était encore attaché à Lord Sefton, et La Science de Gueule[3].

Notes et référencesModifier

  1. (en) Michael Garval, « Garval, "Alexis Soyer and the Rise of the Celebrity Chef" », sur romantic-circles.org (consulté le )
  2. Lord William Pitt Lennox, Celebrities I Have Known: With Episodes, Political, Social p 214
  3. a b et c (en-US) « Louis Eustache Ude », sur CooksInfo (consulté le )
  4. Lord William Pitt Lennox, Celebrities I Have Known: With Episodes, Political, Social ..., Volume 1: p213

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier