Louis Alexandre Lefèvre-Deslongchamps

sculpteur français
Louis Alexandre Lefèvre-Deslongchamps
Nom de naissance Alexandre-Louis Lefèvre
Naissance
Cherbourg[1], (Manche)
Décès (à 43 ans)
Paris
Nationalité Française
Profession

Louis Alexandre Lefèvre-Deslongchamps, né Alexandre-Louis Lefèvre le à Cherbourg[1],[2] et mort le à Paris (9e arrondissement)[3], est un sculpteur français.

Biographie modifier

Louis Alexandre Lefèvre-Deslongchamps est l'élève d'Auguste Dumont à l'École des beaux-arts de Paris. Il expose au Salon des artistes français de 1873 à 1890.

Il réalise le fronton et des cariatides du théâtre de Cherbourg en 1882. De la même année, sa statue en pierre d'Eugène Burnouf orne la façade de l'hôtel de ville de Paris[4].

En 1883, Lefèvre-Deslongchamps sculpte les deux atlantes de la façade du siège du journal La France puis de L'Aurore au 142, rue Montmartre à Paris[4],[5].

Il est l'auteur de deux groupes en bronze À l'abattoir (ou L'abattage), exposé à l'Exposition universelle de 1889, et Bouvier et Bœuf [6], qui ornaient l'entrée des abattoirs de la Villette. Le modèle en plâtre avait été présenté au Salon de 1884[7]. Les groupes avaient été installés aux abattoirs en décembre 1889.

Galerie modifier

Notes et références modifier

  1. a et b Cherbourg-Octeville en 2000, puis commune déléguée dans Cherbourg-en-Cotentin depuis 2016.
  2. Archives départementales de la Manche acte de naissance no 765 dressé le 24/11/1849, vue 196 / 235
  3. Archives de Paris acte de décès no 251 dressé le 22/02/1893, vue 7 / 31
  4. a et b « Les statues de l'hôtel de ville. Eugène Burnouf », sur paristoric.com.
  5. « Cariatides et atlantes en pied 142 rue Montmartre », sur cariatides.canalblog.com.
  6. Envoyés à la fonte sous le régime de Vichy.
  7. Stanislas Lami, (voir infra).

Annexes modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie modifier

  • Stanislas Lami, « Lefèvre-Deslongchamps (Louis-Alexandre) », in Dictionnaire des sculpteurs de l'École française au XIXe siècle, T. III, « G.-M. », Paris, É. Champion, 1914-1921, pp. 281-283 (en ligne sur Gallica).  

Liens externes modifier