Long et chaud été 1967

L'expression « Long et chaud été 1967 » (Long, hot summer of 1967 en anglais) désigne les 159 émeutes raciales qui ont eu lieu à travers les États-Unis en 1967. Elles surviennent après d'autres à Atlanta, Boston, Cincinnati, Buffalo, New York ou Tampa en juin. Puis en juillet, on en compte à Birmingham, Chicago, New York, Milwaukee, Minneapolis, New Britain, Rochester, Plainfield et surtout à Newark[1],[2],[3] et Détroit. Ces émeutes conduisent le président américain Lyndon B. Johnson à constituer la commission Kerner pour enquêter sur leurs causes.

La même année connaît le Summer of Love.

Notes et référencesModifier

  1. Michael B. Friedland, Lift Up Your Voice Like a Trumpet : White Clergy and the Civil Rights and Antiwar Movements, 1954–1973, Univ of North Carolina Press, , 326 p. (ISBN 978-0-8078-4646-9, lire en ligne), p. 189
  2. Malcolm McLaughlin, The Long, Hot Summer of 1967 : Urban Rebellion in America, Palgrave Macmillan, , 227 p. (ISBN 978-1-137-26963-8, lire en ligne), p. 1
  3. Mark Bould et Sherryl Vint, The Routledge Concise History of Science Fiction, Routledge, , 264 p. (ISBN 978-1-136-82041-0, lire en ligne), p. 105