Liste des sultans de Mayotte

page de liste de Wikipédia

L'île de Mayotte a été gouvernée par un sultanat à partir du XVe siècle environ. Les archives concernant l'histoire de Mayotte sont cependant rares, lacunaires, faiblement datées et généralement très postérieures aux événements, ce qui les rend sujettes à caution.

Les historiens connaissent au moins trois généalogies historiques des sultans de Mayotte[1] :

  • celle fournie par le cadi Omar Aboubacar (1865)
  • celle donnée par Gevrey (1870), s'appuyant essentiellement sur la précédente avec une tentative de datation (grégorienne)
  • celle, enfin que Mkadara ben Mohamed fournit en annexe de son manuscrit (1931), elle aussi largement inspirée par le cadi Omar Aboubacar.
Liste des sultans de Mayotte
Début de règne Fin Nom Commentaire
fin du XVe siècle Attoumani ben Ahmed Premier sultan shirazi de Mayotte, établi à Mtsamboro
vers 1500 Maoré ou Mawati Établissement des premiers sultanats, période peu connue
vers 1520 vers 1560 Haïssa ben Mohamed (parfois orthographié Aïssa ou Issa) Premier sultan bien documenté, qui établit sa capitale à Tsingoni et y fit ériger le mirhab de la Mosquée de Tsingoni en 1534. Il était fils du sultan Mohammed d'Anjouan et de la sultane héritière de Mayotte. À sa mort, les mahorais rejettent l'autorité de sa veuve alors établie à Anjouan, et élisent sa fille Moina-Alachora sultane de Mayotte, se séparant une nouvelle fois de l'autorité anjouanaise.
vers 1560 Moina-Alachora (parfois appelée Moina-Singa) Sultane
vers 1643 vers 1680 Omar ben Ali
fin XVIIe siècle début XVIIIe siècle Ali ben Omar
1700 1714 Aisa, c'est-à-dire régent
1714 1720 la sultane Mwanao binti Mwe Fani, (régence)
1720 1727 Aboubakar ben Omar
1727 1752 Salimou ben Mwé Fani
1752 1790 Boina Kombo ben Salim
1790 1807 Salim II (Salih ben-Mohammed ben-Béchir el-Mondzary el-Omany) Issu d'une riche famille omanaise de Zanzibar établie à Tsingoni, il épouse la fille du vieux sultat Boina Kombo Ben Salim en exercice et devient son héritier ; il transfère la capitale à Dzaoudzi, localité plus facile à fortifier que Tsingoni. Décédé en 1807 par coup d'Etat fomenté par Suhali Salim Bin Boinakombo Ben Salim et ahmadi Bin Boinacombo (selon les sources).
1807 1817 Suhali Salim bin Boinakombo ben Salim (Mawana Swalihi) décédé par Coup d'Etat en 1817, Coup d'Etat mené par Amadi Bin Boinacombo son successeur
1817 1829 Amadi bin Boina combo (Mawana Amadi) décédé par Coup d'Etat en 1829. Par sa femme malgache ou par son fils le but est le même faire introniser Boina Combo Bin Amadi qui ne pouvait pas hérite du trône selon les normes de la cité. ce fils d'une mère étrangère ne pouvait accéder au trône que par coup d’État
1829 1829 Moge Muku
1829 1832 Boina combo bin Amadi
1832 1833 Andriantsoly 1re fois
1833 1835 Vacant, Intégration au sultanat de Mohéli, puis d'Anjouan
1836 Umar Gouverneur, Cadi
1836 Andriantsoly 2e fois

SourcesModifier

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. M. Pauly, « Les sultans de Mayotte », sur archeologiemayotte.over-blog.com, .