Liste de dynasties, d'États et de divisions administratives kurdes

page de liste de Wikipédia

Cet article dresse une liste de dynasties, d'États et de divisions administratives kurdes.

Royaumes indépendants et principautés autonomes kurdes vers 1835.

Période au débutModifier

Mèdes (678 avant JC - 549 avant JC)[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13]

Gutis (2154 avant JC - 2112 avant JC)[14],[15],[16]

Lullubis (2400 avant JC - 650 avant JC)[17],[18],[19],[20],[21]

Mittani (1600 avant JC - 1200 avant JC)[22],[23],[24]

Gordyène[25],[26],[27],[28],[29],[30],[31],[32],[33]

Kirti[34],[35],[36],[8],[37]

Dynasties et États jusqu'au XIXe siècleModifier

XXe siècleModifier

ActuelsModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Wadie Jwaideh, The Kurdish National Movement: Its Origins and Development, Syracuse University Press, (ISBN 978-0-8156-3093-7, lire en ligne)
  2. Daryaee, Touraj (2012-02-16). Le manuel d'Oxford d'histoire iranienne (İngilizce). Presse universitaire d'Oxford
  3. Russell, James R. (2004). Études arméniennes et iraniennes (İngilizce). Département des langues et civilisations du Proche-Orient, Université de Harvard. s. 594.
  4. C. Köhler (2014). Hayton - La Flor des estoires de la terre d’Orient (in French). p. 225. Après perdirent les Sarazins la seignorie " , e les Mediens , qui sont dis Cordins , occuperent la seignorie d'Egipte
  5. Kapoïan-Kouymjian, Angèle (1988). L'Egypte vue par des Arméniens (XIe-XVIIe siècles) (Fransızca). Editions de la Fondation Singer-Polignac
  6. En lignePotts, Daniel T. (2014). Nomadisme en Iran : de l'Antiquité à l'époque moderne. New York. s. 121.
  7. Aslanoğulları, Mehmet (30 juin 2017). "L'origine des Kurdes". Bingol University Journal of Living Languages Institute.
  8. a et b « Sobiad Atıf Dizini - Anasayfa », sur atif.sobiad.com (consulté le )
  9. (de) Theodor Noldeke, Geschichte des Artachsir i Papakan aus dem Pehlewi uebersetzt (lire en ligne)
  10. « The medieval reception of the Shahnama as a mirror for princes | WorldCat.org », sur www.worldcat.org (consulté le )
  11. « Nomadism in Iran : from antiquity to the modern era | WorldCat.org », sur www.worldcat.org (consulté le )
  12. Smith Williams, Henri. L'histoire du monde des historiens, 1907, V.2 - P. 584.
  13. H. Mathieu, La Turquie et ses différents peuples, E. Dentu, (lire en ligne)
  14. DP Erdbrink (1968). "Travail révisé: Türken, Kurden und Iraner seit dem Altertum par E. von Eickstedt". Journal d'Asie centrale. Harrassowitz Verlag. 12 (1): 64–65. JSTOR 41926760.
  15. (en) Jamie Stokes, Encyclopedia of the Peoples of Africa and the Middle East, Infobase Publishing, (ISBN 978-1-4381-2676-0, lire en ligne)
  16. D'après J.P. Mallory, les Gutiens d'origine précèdent l'arrivée du peuple indo-iranien (dont les Kurdes font partie) d'environ 1500 ans. Mallory, J.P. (1989), À la recherche des Indo-Européens : langue, archéologie et mythe, Londres : Thames & Hudson.
  17. Mehmet Aslanoğulları, « Kürtlerin Kökeni », Yaşayan Diller Enstitüsü Dergisi, Bingöl Üniversitesi, vol. 3, no 2,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Thomas Bois, Les Kurdes, 159 s., 1966. (bkz s.10).
  19. Selon J.P. Mallory, les Gutiens d'origine précèdent l'arrivée des peuples indo-iraniens (dont les Kurdes font partie) d'environ 1500 ans.Mallory, J.P. (1989), In Search of the Indo-Europeans: Language, Archaeology, and Myth , Londres : Thames & Hudson.
  20. Egon van Eickstedt, (Turcs, Kurdes et Iraniens. p. 59).
  21. M. Van Bruinessen, Agha, Shaikh et State, 373 s., Zed Books, 1992. s.122.
  22. Hennerbichler, Ferdinand, « Hennerbichler, Ferdinand (30 mai 2012). "L'origine des Kurdes". »
  23. (en) Joshua J. Mark, « Mitanni », sur World History Encyclopedia (consulté le )
  24. « Mitanni and Kurdistan », sur www.heritageinstitute.com (consulté le )
  25. « Kurds. The Columbia Encyclopedia, Sixth Edition. 2001-05 », sur web.archive.org, (consulté le )
  26. N. Maxoudian, "L'Arménie ancienne en tant qu'empire: la carrière de Tigrane III, 95–55 avant JC", Journal de la Royal Central Asian Society, Vol. 39, numéro 2, avril 1952, art. 156–63.
  27. AD Lee, Le rôle des otages dans la diplomatie romaine avec la Perse sassanide, Historia: Zeitschrift für Alte Geschichte, Vol. 40, No. 3 (1991), pp. 366-374 (voir p. 371).
  28. Rawlinson, George, Les sept grandes monarchies de l'ancien monde oriental, Vol 7, 1871
  29. « ORBIS LATINUS - Letter G », sur www.columbia.edu (consulté le )
  30. « Kurds. The Columbia Encyclopedia, Sixth Edition. 2001-05 », sur web.archive.org, (consulté le )
  31. Revue des études arméniennes, vol.21, 1988-1989, p.281, Par Société des études arméniennes, Fundação Calouste Gulbenkian, Edité par Imprimerie nationale, P. Geuthner, 1989.
  32. AD Lee, Le rôle des otages dans la diplomatie romaine avec la Perse sassanide, Historia: Zeitschrift für Alte Geschichte, Vol. 40, n° 3 (1991), pp. 366-374 (voir p. 371)
  33. V. Minorsky, Kurdes et Kurdistan, publications Doz, p.45.
  34. (en) Burchard (Berlin) Brentjes, « Kyrtioi », dans Der Neue Pauly, Brill, (lire en ligne)
  35. Nomadisme en Iran, D.T. POTTS, Sayfa 112
  36. Balochiens et Balouchistan, Naseer Dashti, page 43
  37. Polybe, II. tome, Livre 5, p. 265-66 et 269).
  38. Amir Hassanpour, Nationalism and Language in Kurdistan, 1918-1985, Mellen Research University Press, 1992, p. 50.
  39. Jamie Stokes, Encyclopedia of the Peoples of Africa and the Middle East, Volume 1, Infobase Publishing, 2009 (ISBN 978-0-8160-7158-6), p. 382.
  40. Matte, Rudi. (2005). À la recherche du plaisir : drogues et stimulants dans l'histoire iranienne, 1500-1900. Presse universitaire de Princeton. p. 18; "Les Safavides (...) en tant qu'Iraniens d'origine kurde et d'origine non tribale". Délicieux, Roger. (2008). "EBN BAZZZ". Encyclopédie Iranica, Vol. VII, Maroc. une . p. 8. "Cette version officielle contient des changements textuels destinés à masquer les origines kurdes de la famille safavide et à justifier leur prétention à descendre des imams." Amoretti, Biancamaria Scarcia; Matte, Rudi. (2009). "Dynastie Shafawi". Dans Esposito, John L. (éd.) L'Encyclopédie d'Oxford du monde islamique. Presse universitaire d'Oxford. "Les Safavides d'ascendance kurde ont commencé comme une secte mystique sunnite (...)"
  41. (en-US) Encyclopaedia Iranica Foundation, « Welcome to Encyclopaedia Iranica », sur iranicaonline.org (consulté le )
  42. F. Daftary, "Traditions intellectuelles dans l'Islam", IBTauris, 2001. p. 147 : "Mais les origines de la famille Sheikh Safi al-Din ne remontent pas au Hedjaz, mais au Kurdistan, où Firuz Shah Zarin-kulah a immigré à Adharbayjan il y a sept générations."
  43. Gérard Chaliand, A People Without a Country: The Kurds and Kurdistan, Zed Books, 1993, p. 17-18.
  44. BĀBĀN, Kurdish princely family in Solaymānīya, Iranica.
  45. Hirmis Aboona, Assyrians, Kurds, and Ottomans: Intercommunal Relations on the Periphery of the Ottoman Empire, Cambria Press, 2008 (ISBN 978-1-60497-583-3), p. 160.
  46. La République kurde de Latchin (en kurde: Komâra Laçîn Kurdî, en azeri: Laçın Kürd Respublikası) est un Etat kurde à l'existence éphémère créé en 1992, au cours du conflit armé entre l'Arménie et l’Azerbaïdjan dans le Haut-Karabagh. Tirant profit de l'avancée des troupes arméniennes, un conseil formé de 77 délégués kurdes proclament une République kurde indépendante le 20 mai 1992 dans le district de Latchin. Le conseil élit à la présidence Wekîl Mustafayev. Mais cet embryon d'Etat se dissout quelques mois plus tard.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier