Linda Leith

romancière canadienne

Linda Leith est une écrivaine et éditrice canadienne de langue anglaise basée à Montréal.

Linda Leith
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Domaine

Leith est née à Belfast, en Irlande du Nord. Elle a grandi à Montréal, au Canada, où elle déménage avec sa famille en 1963. Elle étudie à Paris et à Londres et passe ensuite deux ans à Budapest, en Hongrie. Elle a enseigné au Département d'anglais au Collège John Abbott à Sainte-Anne-de-Bellevue, au Québec. Leith passe quatorze ans en tant que présidente et directrice artistique de Metropolis Bleu, le premier festival littéraire multiculturel  au monde[1]. Pour sa réalisation, elle reçoit le Quebec Writers' Federation Community Award en 2003[2] et le premier Prix d'excellence – Promotion de la dualité linguistique du Commissariat aux langues officielles en 2009. Elle reçoit la Médaille du Jubilé de Diamant de la reine Elizabeth II pour sa « contribution au Canada » en 2012. Leith quitte Metropolis Bleu en 2010. L'année suivante, elle fonde une maison d'édition, Linda Leith Publishing ainsi que le magazine en ligne Salon .ll.

Leith est l'auteur du livre Writing in the Time of Nationalism, que Le Globe and Mail a qualifié de « très beau livre »[3] et du mémoire Marrying Hungary, ainsi qu'une étude du roman Deux Solitudes de Hugh MacLennan. Elle a également publié trois romans: Birds of Passage, The Tragedy Queen, et The Desert Lake.

BibliographieModifier

Romans
  • Birds of Passage, Signature Editions, 1993 
  • Un Amour de Salomé, XYZ, 2002, traduit en français par Agnès Guitard
  • The Desert Lake, Signature Editions, 2007
Non-fiction
  • Épouser la Hongrie, Leméac, 2004, traduit en français par Aline Apostolska
  • Écrire au temps du nationalisme, Leméac, 2014, traduit en français par Alain Roy

RéférencesModifier

  1. « Literary Festivals – The BPC », sur Book and Periodical Council of Canada (consulté le )
  2. « Previous QWF Awards Winners », sur Quebec Writers' Foundation,
  3. Ackerman, Marianne, « Note to ROC: Anglo Montreal has great writers, too », sur The Globe and Mail, (consulté le )

Liens externesModifier