Ouvrir le menu principal

Kabupaten de Lima Puluh Kota

kabupaten de la province indonésienne de Sumatra occidental
(Redirigé depuis Lima Puluh Kota)

Kabupaten de Lima Puluh Kota
Kabupaten de Lima Puluh Kota
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Chef-lieu Sarilamak
Démographie
Population 311 773 hab. (2000)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Superficie 335 430 ha = 3 354,3 km2

Le kabupaten de Lima Puluh Kota, en indonésien Kabupaten Lima Puluh Kota, est un kabupaten de la province indonésienne de Sumatra occidental. Son chef-lieu est Sarilamak.

GéographieModifier

Lima Puluh Kota est bordé :

Gouvernement d'urgence de la République d'IndonésieModifier

Du 22 décembre 1948 au 13 juillet 1949 un gouvernement d'urgence de la République d'Indonésie a siégé à Koto Tinggi.

ArchéologieModifier

C'est à Limapuluh Koto que se trouvent la plupart des sites mégalithiques connus de la province de Sumatra occidental. Ils se trouvent sur des terrains privés, appartenant à un clan (suku) ou à un nagari (village coutumier). Les plus importants sont :

  • Belubus,
  • Guguk,
  • Koto Tinggi,
  • Mahat,
  • Suliki Gunung Mas.

Un des traits particuliers de ces sites sont les menhirs décorés. En pays Minangkabau, "menhir" se dit batu tagak, ce qui veut également dire "pierre debout". Ils sont en général situés sur une colline, à des altitudes allant de 210 à 540 mètres au-dessus du niveau de la mer. On estime que ceux de Lima Puluh Kota datent d'une période allant de 1 500 avant le présent aux premiers siècles de notre ère. Onze sites, répartis entre les districts de Guguk et Suliki Gunung Mas, présentent des menhirs décorés :

  • Kubang,
  • Belubus,
  • Balai Adat,
  • Guguk Nunang,
  • Ampang Gadang,
  • P. Batung,
  • Balai Batu,
  • Ateh Sudu,
  • Ronah,
  • Bawah Parit,
  • Koto Tangah.

Celui de Bawah Parit est le plus riche.

Ces menhirs semblent dédiés à un culte des ancêtres. Ils sont orientés vers une montagne, le Sago.

Sur 12 sites fouillés à Ronah, Bawah Parit et Belubus, 10 contenaient des squelettes humains.

BibliographieModifier